Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


A travers les mots, la réalité lisible (14)...

Publié par Alain Fourgeot sur 2 Mai 2014, 15:22pm

Catégories : #A travers les mots ...

A travers les mots, la réalité lisible (14)...

C'est dans l'actu ! C’est une rubrique qui revient régulièrement ici. Une sorte de grand bazar d’échos, d’infos, de mots lus, de choses vues… Numéro 14, aujourd'hui, avec de tout un peu... Politique, culture, environnement ...

- C'est pour demain ! Ces derniers jours, quelques déclarations des élus et notamment des adjoints, nous donnent une idée de la sauce à laquelle nous allons être mangés.... On commence par le fringant Wladimir d'Ormesson, nommé à l'intergénérationnel (!) et aux nouvelles technologies. Il avoue ne rien connaître au premier sujet - nous non plus - mais maitriser parfaitement le second. Ouf ! Nathalie Bonnefoy, Sports et jeunesse, veut voir les Berruyers se baigner dans le lac d'Auron, une promesse du candidat Pascal Blanc, et prévoit d'installer une salle d'expression, dédiée aux jeunes, là où sa collègue Véronique Fenoll voulait faire fleurir des transats, ce qui n'a aucun ...rapport, c'est à dire sur les quais d'Auron. Enfin, Sébastien Cartier, l'homme de l'environnement, veut faire venir encore plus de monde dans les marais de Bourges, comme s'il n'y en avait pas déjà assez... Ce qui lui a valu les foudres de France Camuzat, le président de l'AMB (Association des maraîchers de Bourges). Alors, viendront comment ? A pied ? En voiture ? A cheval ? En barque ? En pédalo ? En petit train ? On lui suggère d'ajouter un panneau : plus rien à voir, maraîchers en voie de disparition ...

- C'est culturel ! Et l'on reparle du dossier de la Maison de la Culture... On a appris, il y a quelques jours que : l'appel d'offres pour les fouilles préventives des pentes de Séraucourt prendra fin le 13 juin; que les fouilles « pourraient commencer » dès septembre, selon le maire; que les projets des quatre architectes ont été remis il y a quelques semaines et que l'« heureux élu » devrait être connu en juin... Les travaux de la « Maison de la Culture du XXIème siècle », j'adore cette expression, pourraient donc débuter en septembre 2015 pour s'étaler jusqu'en 2017. Trois ans ! Avec un budget toujours annoncé à 29 millions d'euros... Et l'ancienne Maison ? Un grand débat avec les Berruyers est promis par le président-maire qui ne manque pas d'idées : un centre des congrès, un petit théâtre pour les associations culturelles locales, une grande salle d'exposition... Et l'ancienne école de musique ? Privatisée pour faire des appartements ?

- C'est ministériel ! La ministre de la Culture, en visite sur le Printemps la semaine dernière, a donc confirmé le soutien de l'État pour la construction de la « Maison de la Culture du XXIème siècle » (et re, j'adore)... Combien ? 4,5 millions d'euros quand le maire en attendant six... « En période d'économie, c'est un soutien important » a tenu a préciser Aurélie Filippetti, ajoutant que la ville « pourrait » bénéficier, en plus, du fonds national pour l'archéologie préventive. Pour le président-maire de Bourges, « l'engagement financier de l'État doit amorcer la pompe pour les autres collectivités partenaires »... Que l'on n'a pas beaucoup entendues sur le sujet.

- C'est sexe ! Avant, il y avait la Bamba maintenant il y a des bimbos ! Mais pas que ... Pendant le Printemps, s'est ouvert en haut de la rue d'Auron, l'Apérotique ! C'est quoi ? « Un bar qui laisse place aux pratiques libertines ». Guillaume Faucheron, un jeune journaliste qui avait déjà été envoyé au charbon ardent pour enquêter sur les bars de nuit, et connaissant donc parfaitement le sujet, nous explique dans le journal que l'endroit est scindé en deux parties : un bar au rez-de-chaussée où les gens peuvent venir prendre un verre en toute tranquillité et un deuxième endroit qui permet, « pour ceux qui le souhaitent », encore heureux, « de se retrouver dans une ambiance plus intime ». Voilà un commerce qui va probablement participer à la Sauvegarde du centre-ville...

- C'est à sauvegarder ! Deux jeunes Berruyers, Franck Mussio et Nicolas Annerau, animent depuis quelques semaines les réseaux sociaux et notamment Facebook avec leur page baptisée Pour la sauvegarde du centre-ville de Bourges. Leurs bêtes noires, les zones commerciales périphériques, un jeu de massacre national, objectivement soutenu par tous les Français, et la désertification du centre. Ils ne manquent d'ailleurs pas d'idées pour sauver ce qui peut encore l'être et soutiennent mordicus que le truc d'Avaricum est un bon remède à la maladie ... Ils ont également publié une carte des commerces du centre et recensé, rue par rue, tous les locaux commerciaux non actifs : 180 au total... Soit 17% quand le taux de vacance est de 5% dans les villes qui possèdent un centre attractif... avec des bureaux, des cinémas, un théâtre, un centre piéton, etc.

A travers les mots, la réalité lisible (14)...

- C'était sur l'honneur ! Le maire de Bourges n'avait pas fait état de ce document quand il s'est porté candidat à la présidence contre lui, mais l'info a fuité ! Comme le prouve cette photo, Alain Tanton avait signé, le 25 mars, soit deux jours après sa cuisante défaite au premier tour des municipales, une déclaration dans laquelle il s'engageait « sur l'honneur » à ne pas se (re)présenter à la présidence de l'Agglo... Déclaration également signée par Véronique Fenoll. Pascal Blanc avait de son côté promis, lors de son dernier meeting, de ne pas être candidat et de soutenir un candidat UMP. Avant de savoir que, quelques jours plus tard, le premier adjoint de l'ex, allait oublier ce qu'était ... l'honneur.

- C'est avec selle ! Il y a cette anecdote, rapportée par le journal, de ce Berruyer auquel on a refusé la location d'un vélo municipal au prétexte qu'il en avait déjà loué un il y a ... trois ans. Car, le saviez-vous ? moi pas, le Berruyer ne peut louer un vélo qu'une seule fois dans sa vie... Vous le prendrez avec ou sans selle ? Un joli sujet pour l'association Mon cher vélo ...

C'est tout pour aujourd'hui ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Le "truc Avaricum" est un des nombreux remèdes pour sauver le centre ville, il sera globalement positif pour le centre ville.
Par contre Avaricum est loin d'être d'être "le messie" tant attendu par certain.

Le seul remède véritablement efficace pour sauver le centre ville (et les cœurs de quartiers et de village), c'est bloquer le commerce en périphérie, centraliser l'emploi (de bureau) en centre ville et réoccuper les nombreux logements vides du centre ville élargie.

Si l'on ne réduit la voilure périphérique, le "truc Avaricum" en effet ne servira à rien.

Pour vous en convaincre, il suffit d'allé faire un tour par exemple à Angoulême où un "truc Avaricum" similaire est à moitié vide car la périphérie commerciale d’Angoulême explose.
Et les exemples similaires sont nombreux (Poitiers, Saint Brieuc, Nevers...).

Merci de parler de cette cause de sauvegarde du centre ville, plus nous en parlerons, plus nous pourrons résoudre les problèmes inhérent au centre ville et du coup le sauvegarder.
Faire la politique de l'autruche et dire que "tout va très bien madame la marquise", ne permet pas d'essayer de trouver les bonnes solutions.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents