Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Elle devant et tous derrière, bis...

Publié par Alain Fourgeot sur 23 Mars 2015, 08:57am

Catégories : #Politique.

Elle devant et tous derrière, bis...

C'est politique !. Ils voulaient tous sa peau. Elle est encore debout ! Elle devant et tous derrière... Voilà ce que je retiens de ce premier tour des départementales à Bourges. Dans le genre connerie insondable, ce canton 2 était un modèle. Pensez, ils allaient tous se la payer, la Irène Félix. La renvoyer définitivement dans ses cordes. Qu'une bonne fois pour toutes elle abandonne toute ambition, toute velléité de conquête. Pour lui barrer la route, ils s'y sont mis à trois plus trois, trois binômes... En tête, le communiste Jean-Michel Guérineau, premier vice-président du conseil général, qui rêve depuis des années d'incarner un nouveau Rimbault, de virer les socialistes, bouge-toi-de-là-que-je-m'y-mette... Et le voilà éliminé. Dorénavant sans autre mandat que celui de conseil municipal ... Ensuite, la droite. Ah, elle est belle aussi, la droite à Bourges. Le binôme Bonnefoy/Mercier à l'attaque ! Les deux adjoints, premier et second, du président-maire-etc ont été reçus, dit-on, comme deux chiens dans un jeu de quille par les Berruyers, les impôts et les mensonges passent mal... Résultat, une déculottée ! 16% et des poussières. Un vrai camouflé pour celui qui les a envoyés au combat, vous voyez. Ceux qui vont mourir te saluent, président ! Le pire pour eux, la honte presque, est qu'ils sont devancés par le duo Mercier/ Messeguer, soutenu par l'UMP. Lequel espère des lendemains qui chantent dès dimanche prochain, face au binôme socialiste. Chaud, ça va être !

Pour le reste, quoi ? Partout, ici, un second tour gauche/droite sans le FN, ouf ! A Bourges 1, le très médiatique député socialiste Yann Galut en ballotage face à Alain Tanton, l'ex-premier de l'ex... Dans le 3, ballotage itou pour l'actuel président du conseil général, Jean-Pierre Saulnier, qui se retrouve derrière Vladimir d'Ormesson, un des adjoints virés par le président-maire-etc pour ne pas avoir respecté le garde-à-vous de rigueur... Et, dans le dernier canton, le 4, un duel PS/UMP, Céline Bézoui contre deux autres bannis, qui ont raté de peu l'élection au premier tour, Véronique Fenoll, virée de son poste de première adjointe par ses faux amis et Jacques Fleury, éliminé entre les deux tours des municipales par qui vous avez...

Faut-t-il en conclure qu'un an à peine après son arrivée à la maison commune, le président-maire-etc est déjà en disgrâce ? C'est vous qui voyez...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Méfiance à Bourges avec le Front National qui malgres qu'il ne soit présent que dans deux cantons fait tout de même plus de 21% de mémoire je n'ai jamais vu cela.
Répondre
A
La "connerie insondable" s'adressait au canton... Relisez. " Dans le genre connerie insondable, ce canton 2 était un modèle.". Je maintiens, à gauche comme à droite. Bonne soirée.
Répondre
T
"Ils voulaient tous sa peau. Elle est encore debout ! Elle devant et tous derrière..."
==> C'est pourtant elle qui s'est présenté après Guérineau dans un endroit ou il était sortant.
==> C'est pourtant son parti, le PS, qui a réalisé le charcutage électoral.
Ce n'est pas Guerineau qui veut virer les socialistes, c'est bien les socialistes qui veulent se donner des coudées larges en éliminant ce FG qui les dérange pour mener la politique dont ils rêvent.
Répondre
T
Oui, c'est vraiment triste pour M. Guerineau, que pour ma part je respecte énormément (jamais je ne parlerais de "connerie insondable"), et ne met pas en cause sur ce qu'il a fait en premier tour, vous me prêtez des propos que je n'ai pas tenu. Il va falloir que le PC change de stratégie, je déplore d'ailleurs qu'il ait rallié Félix sans mandat pour et en contradiction avec un changement de stratégie. Le PC risque de devenir un parti satellite du PS comme le PRG s'il ne rentre pas dans une stratégie d'autonomie complète, classe contre classe. Pour l'heure, il n'a effectivement il n'a plus guère d'élus, il est temps qu'il fasse un trait sur la période de "mutation" et se renforce par voie militante.
A
Si cela vous réjouit de ne plus entendre au niveau départemental Jean-Michel Guérineau, c'est vous qui voyez. Moi, cela me désole, parce que sa voix comptait... Et je note qu'il a d'ailleurs dit, au soir du premier tour, qu'il « fallait changer de stratégie »... Pour l'heure, le PCF et le FDG sont réduits à néant, battus par le FN et sans élus dans nombre de cantons... C'est ça, votre « lisibilité »?
T
La droite ne se régale pas :) Une partie de la droite va probablement gagner le droit d'appliquer les politiques d'austérité décidées nationalement par les socialistes (dont yann galut) via des diminutions de dotation aux collectivités. Et une autre partie sera très embarrassée de devoir gérer Bourges avec un CG dirigé par des gens à qui elle a distribué des camouflets (je vois bien Blanc demander des sous à Fenoll ou Fleury :) ) Quand à un binôme commun sur le canton 2, je pense que le score aurait été moins important que le total gauche du premier tour, il y aurait eu encore plus d'abstention. Et quel manque de lisibilité... Enfin le second tour, et le report de voix, tranchera cette question là.
A
Le mieux eût été de faire binôme commun dès le début... plutôt que de rêver d'être en tête et d'être soutenu par son ex-allié au second tour ! La droite se régale... Merci de suivre Bourges-Bazar.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents