Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Règlements de comptes à MCB2 !

Publié par Alain Fourgeot sur 9 Mai 2015, 17:40pm

Catégories : #Culture.MCB.

Règlements de comptes à MCB2 !

C'EST POLÉMIQUE ! Allez, on en recause en quelques lignes, de cette Maison de la Culture ! Non pas que le dossier ait beaucoup avancé, on a même l'impression que rien ne bouge, mais pour évoquer les prises de positions de deux anciens "ministres" de la Culture locale. Pour ceux qui ne suivent pas ...

Le premier a être sorti du bois (de Séraucourt), comme l'écrit le quotidien local, c'est Philippe Gitton, le Monsieur Culture de l'ex. Lui, qui a voté pour le nouveau projet, soutenu l'ex dans sa démarche, affirmé que rien d'autre n'était possible, a récemment invité la presse à venir l'écouter. Et il a dit quoi ? Qu'avec le départ de Sirops Monin à l'échangeur et l'acquisition du site des Marronniers par la mairie et l'agglo, les cartes étaient rebattues... Que les anciens locaux de l'école de musique et ses 2.000 mètres carrés, où l'ex souhaitait installer les services de la ville, sont dorénavant libres. Et qu'ils peuvent donc servir à une reconstruction de la MCB sur site. Comme le proposent les opposants au projet des pentes de Séraucourt. Et l'ancien colistier de Véronique Fenoll (1) de demander « une étude chiffrée pour savoir combien coûterait cette deuxième option redevenue possible », estimant que rien ne presse, vu que le budget n'est pas ficelé et qu'il faudra attendre décembre pour savoir si la Région s'engage sur les six millions d'euros de subventions.... Vous avez bien lu, décembre ! On ne nous dit pas tout... Enfin, notre ancien "ministre" propose même, si les deux projets nécessitent des budgets similaires, c'est à dire quelque 36 millions d'euros, d'organiser un référendum local ! C'est dire qu'il ne croit pas que le projet alternatif coûte moins cher...

Cette prise de position a évidemment réjoui les opposants à la MCB2. Lesquels ne désarment pas. Après avoir manifesté à de nombreuses reprises et remis leur dossier et les plans de leur projet alternatif, à la ministre de la Culture, pendant le Printemps de Bourges, ils ont déposé, la semaine dernière, en mairie, leur pétition, forte, annoncent-ils, de dix mille signatures...

Par contre, le revirement de Philippe Gitton a passablement énervé un autre ex "ministre" de la Culture, celui de Jacques Rimbault, cette fois, que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Il est aujourd'hui président du comité de soutien à la Maison de la Culture, dans lequel figurerait toujours le nom de Philippe Gitton. Dont le « retournement de veste » étonne Charles Parnet qui se dit « malade » de voir Bourges divisée sur ce dossier et assène que « ne pas soutenir le nouveau projet, c'est être contre ». « Si on fait cette nouvelle étude, on repart à zéro, affirme-t-il. Ça prendra du temps, coûtera cher et il n'y aura pas de MCB »...

C'est d'ailleurs ce que pensent de plus en plus de Berruyers. Le scepticisme gagne. Même certains élus. « Le maire est coincé et ne sait pas comment sortir de ce bourbier dont il a hérité », explique l'un d'eux qui ne serait pas étonné qu'un jour prochain quelqu'un lance : «Laisse béton ! ». Ce qui serait bien évidemment un désastre pour Bourges. Un de plus !

(1) Il se murmure que Philippe Gitton a rencontré récemment Véronique Fenoll et Jacques Fleury, ses deux anciens colistiers aux municipales, bannis par le président-maire-etc, devenus conseille(u)rs départementaux...La première étant la vice-présidente de la nouvelle assemblée. Pourrait-elle à son tour retourner un jour sa veste de tailleur ?

-MISE À JOUR/16.05.2015. Le président de la région Centre/Val de Loire a contredit Philippe Gitton, vendredi, pendant sa visite au festival l'Air du temps à Lignières. Affirmant que « beaucoup trop de temps avait été perdu dans ce dossier », François Bonneau a précisé que la subvention régionale, six millions et des poussières, avait non seulement été votée mais qu'elle serait versée avant les élections de décembre... Voire qu'elle pourrait être revue à la hausse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Un dernier mot sur ce sujet , Nicolas Annereau : la Ville n'a pas les moyens, écrivez-vous. Peut-être. Mais elle a trouvé 26 millions pour construire un nouveau palais des Sports ( et abattre plusieurs dizaines de platanes centenaires) sans qu'aucune voix ne se lèvre...
Répondre
A
Ça c'est sûr, Monsieur Franck. Mais laissez-moi libre de penser que la Maison de la Culture et la Culture en général, font partie de ces choses essentielles, contrairement au machin d'Avaricum qui, pour l'instant, ressemble au fiasco annoncé...
Répondre
F
Pourquoi un désastre pour Bourges ?
Certaine chose sont essentiel à l'avenir d'une commune, d'autres moins (les exemples sont nombreux sur Bourges...).
Répondre
N
Mr Fourgeot, vous me permettrez de répondre à mon tour . J'ai tenté de manier les mots avec une pointe d'ironie et de sarcasme. Désolé d'avoir un humour particulier... Et je donne mon opinion sur le sujet de la MCB. D'ailleurs, je ne donne des leçons à personne, je fais des constats. Et je termine mon propos sommaire par un coup de gueule. Désolé encore une fois de vous décevoir. A aucun moment je ne critique vos positions ou votre article Mr Fourgeot; malgré le "vous" qui s'adresse à ceux qui rabaissent les "opposants" au rang d'idiots (idiot dans le sens pas assez intelligent pour avoir un avis et le défendre! Un idiot contre par principe, raconte forcément n'importe quoi et a forcément tord). Désolé de vous décevoir, je ne pense pas avoir tord sur ce dossier, ceux qui ont géré ce dossier ont été mauvais, et pas du tout courageux. Il est tout à fait possible de faire du neuf avec du vieux, sans pour autant faire de la Culture discount ou au rabais... et sans pour autant prendre les citoyens (contribuables) pour des imbéciles et en gaspiller, jeter leur argent par les fenêtres. La vérité, notre ville n'en a pas les moyens. Chacun doit assumer ses responsabilités... et arrêter de rejeter ses propres fautes sur d'autres. Par ailleurs, j'invite les acteurs berruyers de la "culture" à se poser les bonnes questions. Combien de structures culturelles à Bourges ? Sont-elles toutes bien exploitées ? Est ce pertinent d'en créer de nouvelles ? Je maintiens donc et assume totalement mes propos, qu'ils plaisent ou pas. Le projet actuel ne tend pas à démocratiser la Culture et/ou à la rendre accessible au plus grand nombre. Cordialement.
A
Nicolas Annereau, je ne vois pas où vous avez lu que je traitais les "opposants" à la nouvelle Maison de la Culture "d'idiots"...Je vous invite à relire les nombreux posts écrits ici depuis la naissance de Bourges-Bazar. Pour le reste, libre à vous de jouer, à votre tour, au donneur de leçons... Cordialement.
N
On peut parler aussi du machin de la culture du 21ème s. qui concurrence sérieusement le machin Avaricum sur le terrain du "fiasco". Un beau fiasco aux normes et qui dure (plus c'est long, plus c'est bon ?!) . Un fiasco porté par une belle brochette de comédiens. Et grâce à eux, même plus besoin d'une nouvelle structure. Ces nouveaux Charlots ont inventé à l'insu de leur plein gré la comédie urbaine. Et c'est gratuit ! Et c'est tout public. L'équipe de la MCB songe à se reconvertir dans la vente en ligne de pop-corn. Sinon ceux que vous casez dans le rôle d'opposants idiots ont aussi le droit de penser qu'une reconstruction in-situ est possible mais aussi indispensable et bien moins coûteuse. Et il me semble que se sera le cas là où vous faites une grosse erreur, c'est lorsque vous oubliez d'ajouter dans le budget du projet MCB2 le coût du premier projet (et de son abandon) et la reconversion (à terme) du site historique, en plus du coût de construction de la structure ultra coûteuse (sur de nombreux plans) et inutile. Je ne suis pas un expert, ni un ami, je ne mène aucun combat mais les remarques de certaines personnes ici ou ailleurs, depuis quelques mois, me dégoûtent. Ce dossier ne m'intéresse pas, il me dégoûte. Et je comprends pourquoi notre territoire se dirige vers la pente du déclin. La cause ? Des élus, des décideurs locaux et des personnes "influentes" irresponsables, mauvais, voire incompétents et qui ne font tout simplement pas leur boulot.Voilà, je rêverai presque de voir la MCB disparaître, en même temps que ces donneurs de leçons et bien-pensants...
I
Parler de "MCB2" c'est accepter les mots des opposants, qui résument ce projet à un unique projet architectural.
Répondre
A
Les mots des opposants sont ce qu'ils sont. Et puis, le terme ne me gêne pas. Il y a un avant et il y aura, j'espère, un après... Je répète... « Le passé est immuable, l'avenir est incertain ». Enfin, il faut parfois des raccourcis sous peine d'être trop long, comme disait Lapalisse...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents