Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Ne pas être chocolat, avec les ambassadeurs !

Publié par Alain Fourgeot sur 4 Juin 2015, 14:13pm

Catégories : #Politique. Communication.

L'ambassadeur Olivier Monin, le patron de l'entreprise de sirops connus dans le monde entier. L'entreprise s'installe vers l'autoroute et quitte son site historique des Marronniers où la ville veut construire de nouveaux bureaux. Et devient le premier mécène du projet de construction de la nouvelle MCB, à hauteur de 500.000 euros.
L'ambassadeur Olivier Monin, le patron de l'entreprise de sirops connus dans le monde entier. L'entreprise s'installe vers l'autoroute et quitte son site historique des Marronniers où la ville veut construire de nouveaux bureaux. Et devient le premier mécène du projet de construction de la nouvelle MCB, à hauteur de 500.000 euros.

C'EST DE LA COM ! Voilà une idée qu'elle est bonne et qui s'affiche depuis le début de la semaine sur les panneaux Decaux, les petits et les grands, aux quatre coins de la ville. Daniel Colling, le créateur du Printemps de Bourges, Céline Dumerc, l'emblématique patronne des Tango, Engelbert Agboton, l'arbitre international de taekwondo, Olivier Monin, le patron des sirops du même nom, et d'autres ... nous invitent à les imiter : « Comme moi, devenez ambassadeur de Bourges »...

Dans les Nouvelles de Bourges, la feuille municipale mensuelle, qui affiche à la une de son numéro de juin le monstrueux petit train touristique, on nous explique d'où vient cette idée. « Parler de la ville telle qu'elle est, la rendre attractive, ce sont les Berruyers et les Berruyères qui le font le mieux. C'est pourquoi la ville de Bourges vous propose de prendre une part active au rayonnement de la cité berruyère »... On poursuit la lecture : « Bourges offre une qualité de vie exceptionnelle. Il faut en être fier et il faut qu'on le fasse savoir autour de nous » expliquent les deux conseillers municipaux en charge du projet. Vous voulez devenir vous aussi l'ambassadeur de Bourges ? Et suffit de vous « engager à promouvoir la cité berruyère au travers les valeurs qui forgent son identité ». Les valeurs qui forgent son identité ! Heu, traduction, s'il vous plaît... Les valeurs de la ville ? Celles de son maire ?

Promouvoir Bourges ! Moi je veux bien, je ne manque d'ailleurs pas une occasion de la défendre. Je peux même bien ajouter que j'aime cette ville où je vis depuis plus de cinquante ans. J'aime sa cathédrale et sa place libérée des voitures, ses Nuits Lumière, son palais Jacques-Cœur, ses vieux quartiers, son côté "ville moyenne tranquille", ses calmes faubourgs, sa Trouée verte. Son Printemps, évidemment. Ses basketteuses, bien sûr, un peu moins le nouveau Prado... J'aimais la Maison de la Culture et j'aime son "hors les murs" qu'on espère bien provisoire. J'aime son Conservatoire de musique et son muséum. J'aime son lac, oui, où, sur mon vélo ou à pied, j'ai toujours l'impression d'être en vacances. J'aime les marais, mais moins les bagnoles qui, sans vergogne, s'engouffrent dans le chemin de Caraqui, problème que la ville se refuse de régler. Mais je n'aime pas le Bourges qui sucre une Biennale d'art contemporain pour la remplacer par une Descente infernale ! Je n'aime pas la ville qui ferme la piscine Robinson. Je n'aime pas le tout-bagnole en centre-ville... Et la liste n'est évidemment pas exhaustive, mais je fais court dans le négatif...

Si vous devenez ambassadeur, vous aurez une charte à signer (co-signée par le président-maire-etc) et un kit ambassadeur vous sera remis, une clé USB avec une vidéo, des ouvrages sur la ville, un autocollant, une carte d'ambassadeur, si, si. Et vous vous engagerez à parler de votre ville et à faire des "selfies" lors de vos voyages. Elles seront publiés sur le site de la ville, chouette ! Ça vous changera de Facebook...

Ah, oui, j'oubliais, combien coûte cette nouvelle campagne de promotion à l'heure où le P.M.etc nous abreuve d'économies ? Les Nouvelles de Bourges ne le disent pas. Avant d'être complètement chocolat, les Berruyers veulent savoir...

Mise à jour. 05/06/2015. Mais oui, la liste des choses que j'aime n'est pas exhaustive... Je n'oublie pas la magnifique collection Estève et le musée qui l'abrite, l'hôtel Lallemant, et j'arrête là. Depuis mon post, les ambassadeurs ont même droit à une page Facebook qu'on m'a invité à aimer, si,si... Enfin, le président-maire etc a répondu à la question Combien ça coûte ? dans le quotidien local : « 6.700 euros, intégralement pris en charge par la ville .» On va le croire ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
C'est tout pareillement de la COM le billet d'Alain Fourgeot! Est-il donc pertinent de monter une accroche d'article sur un ton polémique alors qu'il s'agit d’œuvrer pour notre communauté, de créer un élan collectif ? Il est si facile (et de plus en plus facile, merci Facebook) de gloser derrière un clavier plutôt que de s'impliquer ou de positiver.
Répondre
A
Vous avez remarqué cher Terrasson (Monsieur, Madame, Mademoiselle) que je ne me cache pas derrière l'anonymat de Facebook. J'ai créé ce blog pour commenter, à mon façon, l'actualité berruyère. Pour ce qui est de la pertinence, permettez-moi d'en juger...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents