Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Quel avenir pour l'ancien site Monin ?

Publié par Alain Fourgeot sur 21 Septembre 2016, 16:52pm

Catégories : #Entreprise. Culture.

C'EST DU SIROP ! Que va devenir l'historique site de Sirops Monin*, place des Marronniers ? Oui, c'est une bonne question... Comme vous le savez probablement, l'entreprise s'apprête, au printemps prochain, à déménager du côté de l'autoroute, dans un méga hangar qui permettra à la star des sirops français, près de cent cinquante saveurs différentes, on n'en est pas peu fier, de quasi doubler sa production. De trente millions à cinquante millions de flacons. Vingt millions d'investissements, en fonds propres, pour ce nouveau site, ça fait des sous !

Vous vous souvenez aussi, peut-être, de l'endroit où avait été faite l'annonce de ce déménagement à l'automne 2014. Non ? Mais si... Dans les locaux de l'agglomération Bourges Plus. Ce qui avait permis au PM-etc d'annoncer que l'agglo allait racheter l'ancien site Monin pour « accueillir à l'avenir certains de ses services ». « Il est parfaitement placé, à côté de la mairie, ce qui est important dans une phase où la mutualisation est recherchée » avait poursuivi le PM-etc avant de préciser que « les chiffres des sommes engagées seront connus au conseil communautaire de décembre ». Nous étions à la fin de l'année 2014... Échange de bons procédés, le patron des sirops avait de son côté annoncé que son entreprise participerait, à hauteur de 500.000 euros, au financement de la nouvelle Maison de la Culture. On appelle ça du mécénat... Commentaire, à l'époque, du PM-etc : « C'est une très bonne nouvelle qui en appellera d'autres, les choses évoluent tous les jours positivement, je pense qu'il y aura de bonnes nouvelles dans les jours et les semaines à venir. » Deux ans plus tard, pas plus de nouvelles, ni bonnes, ni mauvaises... Mais bon, vous connaissez le dicton !

Début 2015, un papier dans la presse locale annonce à nouveau que la communauté d'agglomération Bourges Plus réfléchit à son déménagement et que son président, le PM-etc, donc, va lancer un comité de pilotage pour déterminer le meilleur site d’implantation. « Ce n'est pour l'instant qu'une réflexion mais je pense qu'il est indispensable de trouver des pistes pour une mutualisation géographique des différents services de l'agglomération » commente-t-il dans le journal. Une réflexion que le président de Bourges Plus souhaite « collective », écrit le journaliste révélant qu'une « étude sur l'aménagement potentiel du site encore actuellement occupé par l'entreprise Monin, place des Marronniers » est en cours et que, « pour éviter que Monin ne choisisse un autre lieu d'implantation que Bourges, la récupération par Bourges Plus de l'actuel site des Maronniers faisait parti des conditions de signature du contrat ». Voilà...

On a appris depuis, par la presse, que pour installer « son nouveau siège », l'Agglo pense maintenant racheter l'ancien site du céréalier_Axéréal (ex Agri-Cher) de la rue de Lattre-de-Tassigny et qu'elle a même débloqué une ligne budgétaire de 500.000 euros ...

Du coup, évidemment qu'on peut s'interroger. Je dis on ... Le bon peuple, quoi ! Bourges Plus a-t-il effectivement acheté l'ancien site Monin ? Si oui, et si l'agglo s'offre l'ancien site d'Axéréal, va-t-elle revendre les locaux de la place des Marronniers ? Ou le garder pour y installer, après travaux, qui risquent de coûter un peu de sous, il y a beaucoup de surprises, quand on s'attaque à de vieux bâtiments... le garder donc, pour y installer d'autres services.

Et une dernière question pour la route ? Annexe, mais bon, posons-là... On en est où du mécénat qui doit aider au financement de la nouvelle Maison de la Culture ?

Si quelqu'un à des réponses ...

 

* Sirops Monin emploie quatre cents personnes dans le monde pour cent cinquante millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013, possède deux usines en France et deux à l'étranger, en Malaisie et aux États-Unis. A Kuala Lumpur, le site a été doublé, avec un investissement de cinq millions d'euros. L'usine Guiot de Fresnes-sur-Escaut (Nord), reprise en 2006, a elle aussi vu sa taille doubler. Quant à l'entrepôt de stockage construit il y a une quinzaine d'années, il va être vendue. Une entreprise de transport basée dans l'Indre serait intéressée, elle aussi pour stocker...

. MISE À JOUR. 01.12.2016. Tiens, j'ai eu quelques réponses aux questions que je posais sur ce post, il y a quelques semaines... 1. Bourges Plus aurait bien acheté le site Monin pour la modique somme de 2,8 millions d'euros. Quelques sous ... 2. Bourges Plus chercherait aujourd'hui à le revendre car l'agglo a pris une option pour l'ancien site d'Axéréal. 3. Qui va être intéressé par un site qu'il faudra probablement désamianter et où, quoiqu'on y fasse, le coût des travaux pourrait s'avérer faramineux puisque le sous-sol est occupé par d'énormes cuves. 4. Avec un peu de retard sur le calendrier prévu, l'ensemble de la production des sirops a été transféré dans la nouvelle usine de l'échangeur. L'administration suivra au printemps prochain. Et le site des Marronniers deviendra probablement une nouvelle friche urbaine ... 

. MISE À JOUR. 28.02.2017. C'est à n'y rien comprendre, mais bon... On peut lire ce matin dans la gazette locale que le site des Marronniers « ne sera pas acquis pas Bourges-Plus ». C'est un adjoint au PM-etc qui l'a annoncé pendant la réunion du Conseil communautaire, lundi, en réponse à une question d'un ex-adjointe de Bourges, exclue pour ne pas avoir voté certaines orientations budgétaires. Le journaliste ajoute que le PM-etc  rappelle « qu'il avait donné son accord de principe, à l'été 2014, pour acquérir le site de Monin, sous réserve que celui-ci maintienne son activité sur l'agglomération. Avec une réserve : " Si Monin trouvait un autre investisseur, il pourrait le faire " »...  Vous y comprenez quelque-chose ? Moi pas... En attende de la suite du feuilleton...

. MISE À JOUR.15.03.2017. C'est donc officiel, Bourges Plus a préféré choisir l'ex-siège d'Axéréal, aux Gijoncs, pour y installer ses bureaux...  C'est la gazette locale qui l'annonce ce matin, par la voix du vice-président de l'agglo. La raison ? « L'ex-site Monin n'est définitivement pas adapté au projet de regrouper, sur un même site, plusieurs services administratifs communautaires dispersés en ville, il aurait fallu raser une grande partie du bâtiment » indique l'élu... Pas adapté et d'un coût exorbitant ! Puisque la réhabilitation totale faisait grimper la facture à vingt millions d'euros... Du coup, voilà Olivier Monin avec son site historique sur les bras, lui, le mécène de la MCB du XXIème siècle ... Dans la gazette, il annonce être en contact « avec des acheteurs potentiels et qu'un compromis devrait être signé dans les prochaines semaines ». Le site pourrait donc devenir, selon lui, une résidence services pour seniors et pourrait sortir de terre en 2020... Ce qui fait beaucoup de « pourrait » ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FOSSET 02/12/2016 22:33

Les Batiments du 65 de l'avenue de Lattre de Tassigny qui appartiennent aujourd'hui à Axcereal n'appartenaient pas à Agri Cher mais à EPIS CENTRE . dont acte .

Alain Fourgeot. 03/12/2016 08:09

Dont acte ! Comme chez le notaire ... Je n'ai jamais écrit que le site appartenant à Agri Cher, d'ailleurs, relisez. J'ai écrit : « ... Axéréal ( ex-Agri-Cher) » Certes j'aurais du écrire ex-Épis Centre .... Qui a repris Agri Cher après son redressement judiciaire en 1996, si j'ai bonne mémoire. Merci de lire Bourges-Bazar.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents