Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Le Luchrone n'est plus une lumière ...

Publié par Alain Fourgeot sur 17 Juillet 2017, 07:04am

Catégories : #Art. Culture

Le Luchrone  n'est plus une lumière ...

C'EST CASSÉ ! Ohé, t'as pas six milles balles pour réparer le Luchrone ! Depuis l'automne dernier, le grand dé de métal n'éclaire plus la nuit berruyère. C'est beau, pourtant, une ville, la nuit, quand elle scintille... Et pourquoi le Luchrone n'est-il plus une lumière ? À cause d'une informatique vieillissante, ben oui, ça vieillit aussi ces trucs-là... Son créateur, Alain Le Boucher, a récemment fait le voyage  de Bourges pour rencontrer les élus. À la gazette locale, il s'est confié : « Ça fait mal de voir ça. Vraiment.»ll faut préciser que les 256 ampoules à incandescence sont mortes depuis longtemps. En novembre dernier, Alain Le Boucher, s'était déjà rendu au chevet de son bébé, pour constater les dégâts : « La partie informatique, située dans un local technique sous le Luchrone, était déjà morte de vieillesse. L'ordinateur a rendu l'âme après seize années de service, explique-t-il. Les services de la ville ont tenté de transférer le programme informatique qui donnait le tempo, façon partition musicale, à la lumière, sur un ordinateur plus récent. En vain. Il y a incompatibilité. »

L'artiste a depuis écrit au ministre local de la Culture pour tenter de trouver avec lui une solution.  Huit mois plus tard, pas de réponse. « J'ai l'impression que le Luchrone n'intéresse pas la ville de Bourges, alors qu'une ville comme Reims, où j'ai créé, en 1989, un Luchrone en forme d'œuf, rencontrant sensiblement le même problème, a pris le sujet à bras-le-corps avec une restauration qui pourrait aboutir d'ici la fin de l'année,  il y a peut-être une volonté, à Bourges, d'abandonner le Luchrone et on ne me le dit pas » fulmine Alain Le Boucher. À la mairie, on répond qu'il faudrait au minium 6.000 euros pour remettre le Luchrone en lumière. Et on sait qu'ici, depuis 2014, officiellement pour raison d'économies, beaucoup de choses sont en attente ...

 
- À Reims, l'Œuf d'Alain Le Boucher, installé en 1989 a, lui, été restauré.

- À Reims, l'Œuf d'Alain Le Boucher, installé en 1989 a, lui, été restauré.

- C'EST DE L'HISTOIRE ! On doit le Luchrone a à la municipalité de Jacques Rimbault et à son ministre de la Culture... Il coûta à l'époque 400.000 francs. L'Esam, Aerospatiale, les Établissements Lionnet, l'IUT et le lycée Jean de Berry, ont participé à sa création. Le Luchrone Monumental de sept mètres de diagonale et de quatre mètres d'arrêt a d'abord été installé devant la Maison de la Culture et inauguré le 19 décembre 1986, à l'occasion du Salon de la technologie,  le Siritt - aujourd'hui disparu.Quinze ans plus tard, dans le cadre de la réhabilitation du haut de la rampe Saint-Paul et de la construction des bassins, le Luchrone est démonté puis remisé dans les réserves de la Ville, avant de retrouver une place, en 2000, devant la gare, grâce à la volonté du maire de l'époque, Serge Lepeltier. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents