Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Quel site pour le centre aqualudique ?

Publié par Alain Fourgeot sur 24 Juillet 2017, 08:19am

Catégories : #Urbanisme. Loisirs.

- Ceci n'est en aucun cas une vue du projet berruyer mais une image du centre aqualudique d'Angers.

- Ceci n'est en aucun cas une vue du projet berruyer mais une image du centre aqualudique d'Angers.

C'EST JOUABLE ! Comme vous le savez, le PM-etc, celui qui a fermé la piscine Robinson mais réalisé une plage de sable blond, avec baignade surveillée, au lac d'Auron, a fait un rêve ! Lancer, avant la fin de son mandat de président de l'agglo, le projet d'un centre aqualudique. Issoudun en a un depuis longtemps, Saint-Amand et Vierzon aussi, Châteauroux annonce un projet « innovant et structurant ». Alors pourquoi ne pas augmenter l'offre dans l'agglo de Bourges, qui ne possède que quatre bassins de natation, deux dans la cité Jacques-Cœur, ( Ramond-Boisdé et Les Gibjoncs) un à Saint-Doulchard et un à Saint-Germain-du-Puy. 

Dans une note de synthèse, une mission d'études a donc conclu que « les conditions de réussite d'un centre aqualudique existent bien sur le territoire de Bourges Plus ». Et les élus en ont accepté le principe. 

Deux options principales, explique le rapport :

- 1) « Un centre regroupant l'univers ludique et l'univers santé bien être.»  

- 2) « Un centre aquatique complet, avec option compétition, incluant la nage en ligne, une dimension ludique, une dimension bien-être et santé, une dimension estivale, augmentant les possibilités pour les scolaires ». Avec cette précision que ce centre « pourrait contribuer au remplacement de la piscine des Gibjoncs, concept vieillissant en baisse de fréquentation ». Vont pas être contents, dans les quartiers Nord...

Le rapport propose ensuite une préfiguration d'un projet en excluant une offre complètement privée au profit d'une offre publique-privée sur deux sites potentiels : celui de la patinoire, au Prado et le site du lac d'Auron, « l'hypothèse d'une extension à partir de l'existant s'avérant peu convaincante ». Sachant qu'un tel centre demande, selon le projet retenu, une emprise foncière comprise entre huit mille et quatorze mille carrés. Et que le budget envisagé est estimé à une somme comprise entre 4,8 et 10,8 millions d'euros hors taxe !  Oui, ça fait des sous...

On verra bien, dans les mois à venir, ce qui va sortir du chapeau ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents