Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Un Printemps de Bourges inspiré et inspirant ...

Publié par Alain Fourgeot sur 29 Avril 2018, 09:50am

Catégories : #Printemps de Bourges

C'EST FINI ! « Inspiré et, je l'espère, inspirant ! ». C'est ainsi que le directeur du festival a qualifié cette édition 2018, lors d'une conférence de presse bilan très courue par les médias, rapidement expédiée et sans questions ... « Notre nouveau projet a été compris du public, il a trouvé son sens, son utilité, il avait déjà toutes ses valeurs, a-t-il poursuivi, et, au delà des très bons chiffres, nous sommes heureux du résultat et de la programmation saluée par la critique, mélange de têtes d'affiches et de talents émergents, plus de 60% des artistes présents. » D'autres chiffres ? Des records... Plus de 80.000 mille entrées et, comme les années précédentes, « une fréquentation globale en ville de 250.000 spectateurs. » Pour l'aspect comptable, il faut ajouter trois mille accréditations professionnelles, plus de quatre cents accréditations média, preuves de la grande notoriété du festival...

Parmi les moments forts (voir ma sélection ci-dessous) retenus par les programmateurs , l'hommage à Cohen, la « prestation inédite et remarquée d'une Jeanne Added magnétique lors de son concert solo salle du Duc Jean », « la part belle faite au hip hop », le concert d'Eddy de Pretto, un an après avoir remporté les Inouïs*, et le succès des Lectures Musicales au palais Jacques-Cœur. Après avoir salué la parité de la programmation et la place des femmes, fil rouge de cette 42édition, le directeur a annoncé que le thème de l'Exclamation ! 2019 sera les Européens. Rendez-vous l'an prochain du 16 au 21 avril. 

*  Les deux Inouïs récompensés cette année  sont le rappeur l'Ordre du périph, Prix du Printemps de Bourges, et le Dj Apollo Noir, Prix du Jury. À lire : certains vont dire hou-la-la ...

- Mardi, ouverture exclusivement féminine... Naya, Juliette Armanet, Véronique Sanson et Catherine Ringer, qu'on ne peut entendre sans penser à Fred Chichin avec lequel elle était venue présenter leur fabuleux album The No Comprendo, en 1987, un Printemps d'anthologie. Dont elle a repris quelques morceaux avant de rendre un hommage à Jacques Higelin avec Pars.

- Mardi, ouverture exclusivement féminine... Naya, Juliette Armanet, Véronique Sanson et Catherine Ringer, qu'on ne peut entendre sans penser à Fred Chichin avec lequel elle était venue présenter leur fabuleux album The No Comprendo, en 1987, un Printemps d'anthologie. Dont elle a repris quelques morceaux avant de rendre un hommage à Jacques Higelin avec Pars.

- Dans les rues, les bars, les allées du festival, dans les salles... La grande foule était au rendez-vous de cette édition, avec des W pleins ou presque chaque soir  et une place Séraucourt noire de monde dès le mercredi ...

- Dans les rues, les bars, les allées du festival, dans les salles... La grande foule était au rendez-vous de cette édition, avec des W pleins ou presque chaque soir et une place Séraucourt noire de monde dès le mercredi ...

- Mercredi, les trois très pétillantes filles de L.E.J en ouverture du W, envahi plus tard, par la voix énorme de Ragn'n Bone Man, gros nounours tatoué et bien léché, « colosse à la voix d'ange » mélangeant avec bonheur soul, blues et folk...

- Mercredi, les trois très pétillantes filles de L.E.J en ouverture du W, envahi plus tard, par la voix énorme de Ragn'n Bone Man, gros nounours tatoué et bien léché, « colosse à la voix d'ange » mélangeant avec bonheur soul, blues et folk...

- Mercredi, pour la deuxième année, la Halle au Blé accueillait sa première soirée Hip Hop/rap avec notamment Lomepal. Un son gros comme un cœur gonflé d'amour... Le Parisien en bermuda a séduit plus de deux milles personnes, notamment avec son tube Les yeux disent.

- Mercredi, pour la deuxième année, la Halle au Blé accueillait sa première soirée Hip Hop/rap avec notamment Lomepal. Un son gros comme un cœur gonflé d'amour... Le Parisien en bermuda a séduit plus de deux milles personnes, notamment avec son tube Les yeux disent.

- Le kid découvert l'an dernier au 22 dans le programme InouÏs, était de retour sur la scène du Palais d'Auron, seulement accompagné d'un merveilleux batteur et de son smartphone. « Grosse claque » comme dit l'autre...

- Le kid découvert l'an dernier au 22 dans le programme InouÏs, était de retour sur la scène du Palais d'Auron, seulement accompagné d'un merveilleux batteur et de son smartphone. « Grosse claque » comme dit l'autre...

- Et puis, Charlotte Gainsbourg évidemment, tout droit sortie d'un film noir et blanc, escortée par un somptueux son , fragile comme une Jane traversant le chapiteau en chantant a capella, rendant notamment hommage à sa sœur Kate et évidemment à papa Serge avec Charlotte For Ever et Lemon Inceste. Frissons.

- Et puis, Charlotte Gainsbourg évidemment, tout droit sortie d'un film noir et blanc, escortée par un somptueux son , fragile comme une Jane traversant le chapiteau en chantant a capella, rendant notamment hommage à sa sœur Kate et évidemment à papa Serge avec Charlotte For Ever et Lemon Inceste. Frissons.

- Autre moment de grâce, salle des festins du Palais Jacques-Cœur, la rencontre de deux rebelles, Dani et Emmanuelle Seigner, accompagnées d'une sublime guitariste, Émilie Marsh, pour un spectacle baptisé La nuit ne dure pas, nom du dernier livre de souvenirs de Dani, dont Emmanuelle lut quelques extraits. Et l'inimitable voix de Danie qui nous revient à chaque fois dans le cœur comme un boomerang...

- Autre moment de grâce, salle des festins du Palais Jacques-Cœur, la rencontre de deux rebelles, Dani et Emmanuelle Seigner, accompagnées d'une sublime guitariste, Émilie Marsh, pour un spectacle baptisé La nuit ne dure pas, nom du dernier livre de souvenirs de Dani, dont Emmanuelle lut quelques extraits. Et l'inimitable voix de Danie qui nous revient à chaque fois dans le cœur comme un boomerang...

- Autre grand moment, l'hommage à Léonard Cohen, en la cathédrale Saint-Étienne plus emplie que pour la messe dominicale...  Hallelujah ! Hallelujah ! Un Avalanche Quartet et des violons très inspirés, des invités bien choisis, Raphaël, Jeanne Added, Rover, Dom la Nena, Rosemary Standley, Yan Wagner, Uele Lamore. Oui, c'était beau, très beau  et le So Long Marianne, repris en chœur, était à chialer !

- Autre grand moment, l'hommage à Léonard Cohen, en la cathédrale Saint-Étienne plus emplie que pour la messe dominicale... Hallelujah ! Hallelujah ! Un Avalanche Quartet et des violons très inspirés, des invités bien choisis, Raphaël, Jeanne Added, Rover, Dom la Nena, Rosemary Standley, Yan Wagner, Uele Lamore. Oui, c'était beau, très beau et le So Long Marianne, repris en chœur, était à chialer !

- Changement d'ambiance au W avec la Happy Friday et le retour des fous furieux de Shakaponk, toujours dans la démesure, costumes, décors, son... Oui, rencontre du troisième type !  La nuit de samedi à dimanche a été longue, chaude et... humide avec une Rock'n'Beat un peu moins suivie que les années précédentes. Ce dimanche, place à Bigflo & Oli et aux familles.

- Changement d'ambiance au W avec la Happy Friday et le retour des fous furieux de Shakaponk, toujours dans la démesure, costumes, décors, son... Oui, rencontre du troisième type ! La nuit de samedi à dimanche a été longue, chaude et... humide avec une Rock'n'Beat un peu moins suivie que les années précédentes. Ce dimanche, place à Bigflo & Oli et aux familles.

- Dimanche matin, il 5 heures, Bourges se couche ou s'éveille ou est debout et Laurent Garnier vient de couper le son !  J'avais abandonné avant ... La rock'n beat,  huit heures de musique électro dans une nuit détrempée, réunissant plus de six mille personnes, s'achève...

- Dimanche matin, il 5 heures, Bourges se couche ou s'éveille ou est debout et Laurent Garnier vient de couper le son ! J'avais abandonné avant ... La rock'n beat, huit heures de musique électro dans une nuit détrempée, réunissant plus de six mille personnes, s'achève...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents