Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


C'est la vie des enfants des marais ... (1)

Publié par Alain Fourgeot sur 17 Août 2018, 14:57pm

Catégories : #Marais de Bourges

C'est la vie des enfants des marais ... (1)

C'EST VIVANT ! Voyez, là, au pied de la cathédrale, cent trente-cinq hectares d'eau et de verdure ! Les marais ... décrits, ici et là, comme le « poumon vert de la ville » ou un « petit paradis de verdure  ». Sur  le site de l'Office de tourisme de Bourges, Berry-Bourges-Tourisme, on nous expllique que,  « initialement destinés à assurer une protection à la ville, ces anciens marécages traversés par l’Yèvre ont été reconvertis en jardins ouvriers et, qu'avec ceux d’Amiens et de Saint-Omer, c’est l’un des derniers marais maraîchers de France.» Jardins ouvriers ? Léger raccourci historique, mais bon ... Il serait plus juste de parler d' « agriculture urbaine, jardins privés, potagers ou d'ornement, et cadre de certaines formes de loisirs, pêche, jogging, promenades, tourisme... » comme il est évoqué sur Wilkipédia. Quant à la comparaison avec ceux d'Amiens et de Saint-Omer, elle est un brin ... simpliste.

Ce que ne dit pas le site, c'est que les marais de Bourges, appelés aussi de l'Yèvre et de la Voiselle, sont en danger... Les friches se multiplient, l'envasement des coulants devient problématique, la pollution du Langis augmente chaque année dans l'indifférence des élus, les actes d'incivilité sont légions, participant au ras le bol général, pas ou peu de relève chez les maraîchers... Et sans maraîchers, pas de jardins. Si rien n'est fait, à terme, les marais retourneront à ce qu'ils étaient à l'origine, un marécage... qui n'attirera pas les touristes. 

Heureusement, il y a encore des maraîchers ! Il y a encore des enfants des marais qui ne veulent pas que cet endroit unique disparaisse... Bourges- Bazar ouvre aujourd'hui, avec des photos légendées, le feuilleton des marais. Vos commentaires et vos idées sont, comme toujours, les bienvenus...

 

- Chemin Saint-Ursin, derrière le grand pousse-caddies planté depuis les années 1960 à la place d'un vaste champ de blé, de coquelicots et de bleuets... vous trouverez un dragon ! Un dragon bleu ... Et plein d'autres bestioles préhistoriques fabriquées par un maraîcher-artiste. Elles n'effraient malheureusement pas les vandales de tout poil qui sévissent régulièrement dans ce coin isolé mais très accessible ...

- Chemin Saint-Ursin, derrière le grand pousse-caddies planté depuis les années 1960 à la place d'un vaste champ de blé, de coquelicots et de bleuets... vous trouverez un dragon ! Un dragon bleu ... Et plein d'autres bestioles préhistoriques fabriquées par un maraîcher-artiste. Elles n'effraient malheureusement pas les vandales de tout poil qui sévissent régulièrement dans ce coin isolé mais très accessible ...

- Les maraîchers savent être "partageux" - une expression locale ! Régulièrement, en été, certains laissent des courgettes, en abondance en ce moment, parfois d'autres légumes, devant leur parcelle, sur le bord de l'Yèvre ou sur les bancs de la place des Frênes. Servez-vous ! Et les légumes ne mettent pas longtemps à disparaître.

- Les maraîchers savent être "partageux" - une expression locale ! Régulièrement, en été, certains laissent des courgettes, en abondance en ce moment, parfois d'autres légumes, devant leur parcelle, sur le bord de l'Yèvre ou sur les bancs de la place des Frênes. Servez-vous ! Et les légumes ne mettent pas longtemps à disparaître.

- Toujours chemin Saint-Ursin, on peut acheter ici, tous les jeudis de 16h30 à 19h30, légumes et fruits de saison dans cette parcelle à l'enseigne du Goût des marais... Et la clientèle ne manque pas.

- Toujours chemin Saint-Ursin, on peut acheter ici, tous les jeudis de 16h30 à 19h30, légumes et fruits de saison dans cette parcelle à l'enseigne du Goût des marais... Et la clientèle ne manque pas.

- Chemin de Caraqui, vous tomberez inévitablement sur la parcelle du Réseau d'échanges réciproques de savoirs - joli nom, non ? qui se trouve dans le quartier de La Chancellerie. Plusieurs personnes partagent cette grande parcelle sur laquelle est plantée une "maison bleue" décorée d'une guitare en hommage à la chanson de Maxime Le Forestier ...

- Chemin de Caraqui, vous tomberez inévitablement sur la parcelle du Réseau d'échanges réciproques de savoirs - joli nom, non ? qui se trouve dans le quartier de La Chancellerie. Plusieurs personnes partagent cette grande parcelle sur laquelle est plantée une "maison bleue" décorée d'une guitare en hommage à la chanson de Maxime Le Forestier ...

- Enfin ! Un passage a été peint chaussée de Chappe, pour que piétons et cyclistes puissent rejoindre en plus grande sécurité le chemin des Communes, très fréquenté depuis que la liaison avec le chemin  des Prébendes est ouverte.

- Enfin ! Un passage a été peint chaussée de Chappe, pour que piétons et cyclistes puissent rejoindre en plus grande sécurité le chemin des Communes, très fréquenté depuis que la liaison avec le chemin des Prébendes est ouverte.

- La faucardeuse est de retour depuis ce vendredi... Comme chaque année, quinze jours avant la fête des Marais (1er et 2 septembre), organisée par l'une des deux associations de maraîchers, à savoir Patrimoine Marais. Elle sillonne l'Yèvre, des Quatre Pelles jusqu'au pont de la chaussée de Chappe. De l'avis même du conducteur, il y a beaucoup moins d'herbe cette année, l'eau étant restée longtemps à un haut niveau. Depuis une semaine, le niveau baisse très sérieusement, au point où certains coulants sont devenus impraticables en barque ! Faudrait qu'il pleuve, oui... mais ce n'est pas vraiment prévu... C'est tout pour aujourd'hui.

- La faucardeuse est de retour depuis ce vendredi... Comme chaque année, quinze jours avant la fête des Marais (1er et 2 septembre), organisée par l'une des deux associations de maraîchers, à savoir Patrimoine Marais. Elle sillonne l'Yèvre, des Quatre Pelles jusqu'au pont de la chaussée de Chappe. De l'avis même du conducteur, il y a beaucoup moins d'herbe cette année, l'eau étant restée longtemps à un haut niveau. Depuis une semaine, le niveau baisse très sérieusement, au point où certains coulants sont devenus impraticables en barque ! Faudrait qu'il pleuve, oui... mais ce n'est pas vraiment prévu... C'est tout pour aujourd'hui.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents