Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Les candidats vont-ils garder l'esprit sain ?

Publié par Alain Fourgeot sur 30 Mai 2020, 14:37pm

Catégories : #Politique.Municipales.

Les candidats vont-ils garder l'esprit sain ?

ÇA NÉGOCIE ! Mardi soir dernier délai ! C'est la date butoir pour déposer les listes à la préfecture. C'est dire si on va cogiter dur, négocier grave, dans les états-majors politiques pendant ce week-end de Pentecôte. Les esprits des candidats resteront-ils ... sains jusqu'au bout ? Rien n'est moins sûr...

« Alors on en est où ? », interrogeaient  quelques chalands, samedi matin, devant l'entrée de la halle au Blé où les soutiens de Philippe Mousny étaient installés devant une oriflamme à l'effigie de leur candidat. Pas loin de nulle part... si l'on en croit les rumeurs qui circulent dans les milieux plus ou moins bien informés. Les deux candidats de droite, le Républicain Philippe Mousny et le Radical Pascal Blanc, arrivés ex-aequo, même nombre de voix, à l'issue du premier tour, semblent rester sur leurs positions. Le premier serait prêt à une fusion des deux listes à la condition d'aller au combat en tête. Le second refuserait arguant du fait qu'il est le PM-etc. sortant et donc légitime pour mener une liste d'union. Ce que lui conteste beaucoup de monde, y compris parmi ses alliés, ses amis, ses anciens "ministres". Son mentor, le grand marionnettiste Serge Lepeltier, aurait bien essayé de rabibocher les deux anciens meilleurs amis mais aurait, pour l'heure, fait chou... blanc !  Les états majors parisiens, eux aussi, y seraient allés de leur prêche, en envoyant sur la chaire quelques évêques, et pas des moindres, certains proches de Jupiter, pour faire comprendre à Pascal Blanc qu'il fallait tout faire pour éviter que Bourges ne passe aux mains de cette « coalition des gauches » et qu'il n'était peut-être plus le mieux placé pour « éviter la catastrophe ». On murmure encore que des patrons berruyers, parmi les plus éminents, ont apporté leur soutien à Philippe Mousny. Mais aussi que nombre de colistiers du candidat Républicain ont menacé de sortir de la chapelle si un accord était passé avec l'actuel PM-etc. « C'est sans lui, ce que nous voulons c'est que Pascal Blanc s'en aille, laisse la place au seul candidat capable de battre la gauche » vitupérait l'un d'eux. Encore un dernier mot sur la situation à droite. On me souffle dans l'oreille (droite) que les adhérents de LREM (combien de compagnies ?), consultés l'autre semaine pour savoir  sur quel pied il fallait danser auraient voté, dans leur immense majorité, pour le retrait de Pascal Blanc... 

Et à gauche, c'est comment ? Bonne question. Là encore on négocie. L'ancienne PS Irène Félix a dit ses choix. Se tourner d'abord vers Yann Galut, arrivé en tête au premier tour avec plus de 32% des voix. Mais, c'est son  tempérament, elle négocie dur, veut beaucoup. Beaucoup trop ? « Cinq postes d'adjoints et la présidence de l'agglomération, rien que ça », annonçait un militant. Des exigences qui font évidemment voir plus rouge que rouge l'ancien député socialiste frondeur et ses alliés, notamment les Insoumis, toujours très remontés contre la candidate Divers Gauche, ancien soutien d'Emmanuel Valls, qui a cru qu'elle pouvait, sur son nom, devancer tout le monde au premier tour.

Que sortira -t-il de tout ce mic-mac ? Que la lumière sera... Mais qui pour tenir les deux gros cierges ? Réponse mardi soir au plus tard.

- Mise à jour. 02/06/2020. Il aura donc fallu des heures et des heures de discussion pour en arriver à un accord entre Yann Galut et Irène Félix qui ont présenté la liste de gauche mardi matin à la presse "officielle", dans le jardin des Près-Fichaux avant d'annoncer la nouvelle dans un "Facebook live". Yann Galut sera donc candidat au poste de maire et Irène Félix candidate à la présidence de l'anglo. Elle en rêvait ! Et à droite ? On négocie encore ...

- Mise à jour (bis). Donc, à droite, après des négociations à couteaux tirés, et un peu avant 18 heures, le Républicain Philippe Mousny a été désigné comme tête de la liste née de la fusion des deux listes de droite. Pascal Blanc serait présent sur cette nouvelle liste en dix-neuvième position.

Commentaires et indiscrétion à venir sur Bourges-Bazar...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents