Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Dans les marais, brûlage toléré en attendant ...

Publié par Alain Fourgeot sur 17 Octobre 2020, 13:58pm

Catégories : #Marais de Bourges

Dans les marais, brûlage toléré en attendant ...

- C'EST BRÛLANT ! Le sujet est récurrent ! Que faire des déchets verts, branches de saules, de fruitiers, etc. qui sont coupées chaque hiver par les maraîchers ? Y mettre le feu, comme cela se fait depuis toujours ? Ben oui. Faute de mieux, le brûlage sera encore toléré cette année. Oui, vous avez bien lu : toléré. C'est à dire qu'il n'y aura pas de verbalisation... Mais qu'il faudra trouver des solutions pour les années à venir.

 L'affaire s'est passée en deux temps.

Acte 1: Catherine Menguy, la ministre écolo, envoie, il y a quelques semaines, un courrier aux présidents des associations expliquant que la ville n'a pas la main sur ce dossier.  « Le brûlage des déchets est une pratique interdite au niveau national et la mairie n'a aucune compétence réglementaire pour y accorder une quelconque dérogation. Ce brulage entraîne en effet  une pollution de l'air et des effets néfastes pour la santé humaine de par les particules fines qui se dégagent des fumées. Je vous invite à transmettre cette information à vos adhérents  et à bien vouloir leur demander de respecter cette réglementation*.» Tollé dans les coulants ! Et on fait comment ? 

Acte 2. Quelques jours plus tard, Catherine Menguy parle d'une « volonté d'apaisement » et indique qu'il n'y aura pas de verbalisation en cas de brûlage de déchets verts mais évoque « la responsabilité individuelle des maraîchers par rapport à la pollution de l'air ». Elle imagine pour l'avenir l'acquisition d'un broyeur ou la mise en place de bennes, dans divers lieux des marais, dans lesquelles les maraîchers pourraient déposer bois coupé, branchages, etc. 

Acte 3. Le maire rencontre les représentants des maraîchers et confirme. « Nous n'avons pas cette année de solution de rechange, les brûlages seront donc à nouveau tolérés ». Comprenez que la ville n'enverra pas la maréchaussée  entre le 1er novembre et le 30 mars. Pour autant, un peu de civisme... Un feu de déchets verts ne doit pas être prétexte à incinérer tout et n'importe quoi ! 

On en est là ! 

* En 2013, le préfet de région avait dénoncé cette dérogation. Relire l'hiver dans les marais...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents