Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


À travers les photos, la réalité visible ... (31)

Publié par Alain Fourgeot sur 17 Décembre 2020, 09:13am

Catégories : #À travers les photos

À travers les photos, la réalité visible ... (31)

C'EST OBJECTIF ! « Une image vaut mieux que mille mots » a paraît-il écrit Confucius, qui ne connaissait ni les téléphones mobiles, ni les appareils photo... Sur Bourges-Bazar, vous aurez aussi des mots, pour légender ces photos prises au hasard de mes balades à Bourges, à pied, à vélo, en Vespa. Avec ou sans masque ! 

À travers les photos, la réalité visible ... (31)

-  Probablement l'œuvre d'un petit rigolo... Pas très loin de la marre de boue qui sert encore de parking à nombre de caravanes, et sur le chemin, enfin, plutôt la bauge qui mène à la véloroute du canal et à la rocade verte, le panneau  a été peint en rouge ! Bon, on s'interroge souvent sur le pourquoi des choses mais, là, on reste perplexe ! Esprit de contradiction ? Nostalgique de quelque combats  passés ? Graffeur de passage ? Va savoir, Charles ... 

À travers les photos, la réalité visible ... (31)
- Un nouveau totem place Malus ! Quésako ? Une borne arrêt minute numérique. Plantée face à la pharmacie et le bureau de tabac, elle est programmée pour trente minutes de stationnement gratuit et gère deux emplacements. Sa vocation ? Lutter, contre « le stationnement sauvage », notamment sur la piste cyclable, déjà protégée par des poteaux en plastique depuis quelques semaines, et favoriser « la rotation » des véhicules sur ce passage reliant la rue Nicolas-Leblanc à l’avenue Ernest-Renan. Comment ça marche ? Dès qu'un véhicule vient  se garer là, la borne décompte le temps de stationnement restant, lequel s'affiche en vert avant de passer au rouge dès les trente minutes atteintes. Evidemment, elle est reliée à la police municipale qui interviendrait dès le temps dépassé, enfin en principe ... « Il ne s'agit pas de faire de la répression » , a indiqué la ville, qui, pourtant, n'exclue pas d'inclure ce périmètre en vidéo verbalisation si le stationnement sauvage persiste. Si l'expérience est réussie, ces bornes pourraient être installées ailleurs, notamment dans le cadre du réaménagement de la place Cujas. Coût à l'unité : 6.000 euros. 
À travers les photos, la réalité visible ... (31)

- Ici, devant le centre d'orthodontie de la rue Edmond-Jongleux, au coin de cela rue Barbès, il y avait jadis un jardin vite transformé en crottoirs pour les chiens du quartier... D'importants travaux ont été réalisés il a y quelques mois et le jardin a été remplacé par plusieurs bacs à fleurs et des rosiers plantés sur des lits d'ardoise. Le tout entouré d'un parterre de graviers. Les propriétaires des chiens ont-il pour autant faire preuve d'un peu plus de civisme ? Que nenni. Au point où l'on a été obligés de poser ces panneaux indiquant que les chiens pouvaient passer leur chemin ou, qu'à tout le moins, les maîtres pouvaient ramasser les crottes de leurs toutous préférés. Depuis cette photo, nombre de panneaux ont été arrachés, les chiens sont toujours de sortie et  leurs merdes et leurs maîtres avec ! 

À travers les photos, la réalité visible ... (31)

- Il y avait déjà eu ici même un embâcle il y a deux ans, dans le lit de la Voiselle, à quelques mètres de la passerelle Nérault.  Le ministre de l'époque, en charge des marais dans le cadre de sa délégation à la transition écologique, avait fait sauter l'obstacle  et fait retirer cet embâcle « dans le respect des procédures légales alors que les arbres provenaient d’une parcelle privée » , avait-t-il écrit. Ce nouveau barrage a été signalé à la ville qui va écrire au propriétaire de la parcelle d'en face pour « lui rappeler ses obligations afin qu'il prenne ses dispositions pour procéder à l'enlèvement de l'embâcle avec un délai fixé au 24 janvier prochain. » On en recause ! 

À travers les photos, la réalité visible ... (31)

- Quai Messire Jacques, voilà plusieurs semaines qu'ont été engagés des travaux pour construire deux escaliers reliant la piste cyclable et le passage piéton qui longe l'Auron. Tout cela rentre dans le cadre de l'aménagement de la véloroute du canal de Berry qui permet, aujourd'hui, de relier Plaimpied à Vierzon. En attendant mieux. Des barrières ont donc été installées autour des marches et les piétons sont donc invités à passer de l'autre côté... Mais les riverains ont comme le sentiment que ces travaux durent un peu trop longtemps, d'autant qu'ils semblent être à l'arrêt depuis le début du mois ... On ne vous cause pas des frictions entre cyclistes et piétons qui se retrouvent sur la même piste !

C'est tout pour aujourd'hui...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents