Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Avec la Covid, que vont les promesses devenir ?

Publié par Alain Fourgeot sur 14 Janvier 2021, 17:26pm

Catégories : #Politique.Municipales.

Avec la Covid, que vont les promesses devenir ?

C'EST ÉPIDÉMIQUE ! Vous avez probablement vu et ... lu, sur les panneaux en ville et à la une des Nouvelles de Bourges, ceci : 2021, Pour Bourges, rêvons plus haut ... Ce sont les voeux de la municipalité. C'est joli et ambitieux mais sera-t-il facile de grimper au Septième ciel ? Rien n'est moins sûr ...

Les campagnes électorales sont un temps de promesses et l'on sait d'expérience qu'elles n'engagent que ceux qui y croient. L'ex-PM-etc., dont le slogan de campagne, en 2014, était non pas Rêvons plus haut mais Allons encore plus loin, avait promis, juré, qu'il n'augmenterait pas la fiscalité... Deux ans après son arrivée à la mairie, et pan, 9% de plus pour les impôts locaux. « On peut me reprocher de ne pas tenir mes promesses, je le comprends, mais on ne me reprochera jamais d'éviter de mettre ma collectivité en faillite » avait-il commenté à l'époque, dénonçant au passage l'héritage de la précédente équipe dont il était membre et la baisse de 9,3% de la dotation de l'État... 

L'actuel maire de la ville, Yann Galut, et son ministre des finances préparent-ils les esprits berruyers à des jours difficiles ? On pourrait le croire à entendre la déclaration du maire lors du dernier conseil municipal et à la lecture des Nouvelles de Bourges... Cette fois, ce n'est pas la dotation de l'État qui est en cause mais la crise économique qu'entraîne la pandémie de la Covid-19. Ce p... de virus va peser pour 5,1 millions d'euros dans le budget de la ville, peut-on lire en page 2 du journal municipal. Où vous trouverez le détail des charges supplémentaires (1.475.208 euros)  et des pertes de recettes (2.072.587 euros) auxquelles il faut ajouter un nouvel impact financier pour les six mois à venir, estimé à 1,6 millions d'euros supplémentaires. Faites le compte...

Le ministre des finances explique, dans une auto-interview, que cet impact financier va « peser lourdement sur nos capacités d'intervention comme sur notre capacité à investir ».  Et, comme Yann Galut a promis de ne pas augmenter les impôts, ce que Joël Allain confirme, il faudra faire des économies... « La clé de notre réussite réside dans la maitrise de toutes nos dépenses de fonctionnement alors que l'impact de la crise sanitaire sur nos capacités d'investissement est immédiat » poursuit Joël Allain. Qui annonce que la réalisation de nombreux projets devront être décalés. Ainsi les travaux de la place Cujas, laquelle fait toujours l'objet de vifs débats sur les réseaux, et ceux de la rue Moyenne, ne devraient « probablement pas » commencer avant ... 2022. La rénovation des stades* et équipements sportifs sera repoussée à 2022 voire 2023. L'adjoint aux finances annonce d'autres pistes**, des économies sur les dépenses d'énergies et d'éclairage public, une refonte de la carte scolaire pour « rationaliser le nombre de bâtiments scolaires et donc diminuer les coups de fonctionnement ». Entre autres. 

Mais promis, juré,  « la fiscalité n'augmentera pas*** pour les Berruyers malgré les dépenses supplémentaires que nous aurons encore pour faire face à cette crise sanitaire sans précédent » ajoute le Grand Argentier de la ville... Prenons-en acte ! 

 

*  Les travaux du stade Alfred-Depège étant remis à plus tard, la ville de Bourges a retiré sa candidature pour l'accueil d'un camp de base de la Coupe du Monde de rugby en 2023.

**  Le dernier conseil municipal a voté un vœu pour demander à l'État de « compenser la perte des recettes et les dépenses engagées ».  Pieu, le vœu ! 

*** Pour autant, le conseil a voté une augmentation de 2% des tarifs municipaux « pour compenser l'inflation ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
pourtant une de leur première mesure a été d'augmenter leurs indemnités et d'en créer d'autres ... et il y a bcp de recrutement (sans annonce de recrutement donc "remerciements de campagne ?") de contractuels en catégorie A ... attendons de voir la suite car pour l'instant c'est un peu "le culte de la personnalité" que se dispute Galut et Bedin ...
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents