Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


À travers les mots la réalité lisible (77)...

Publié par Alain Fourgeot sur 6 Mars 2021, 10:14am

À travers les mots la réalité lisible (77)...

C'EST DANS L'ACTU. C'est une rubrique qui revient régulièrement ici, autour du 5 du mois. Une sorte de grand bazar d'échos, d'infos, de mots. Comme un trait d'union. Certains m'ont suggéré de changer le mot "lisible" par le mot "risible" et il est vrai que, parfois, c'est tentant. Épisode 77. 

- C'est masqué ! Donc, l'arrêté préfectoral rendant obligatoire le port du masque dans certains endroits sensibles du département a été prorogé jusqu'à la fin du mois. Mais, vous avez bien lu comme moi, il reste également obligatoire sur l'ensemble des territoires de Bourges, Saint-Amand et Orval... « sauf pour la pratique sportive ». « Pourquoi seulement ces trois communes et pas Vierzon ou Mehun-sur-Yèvre  ? » s'interrogeait l'autre jour une infirmière. Va savoir, Charles.  Commentaire d'un patient : « Donc on peut aller bronzer sans masque au lac d'Auron,  sur la plage de Plaimpied, mais pas sur celle de Bourges, située à quelques centaines de mètres, c'est stupide, d'autant qu'à Bourges on va avoir la marque du maillot... facial ! » Pourvu que cela s'arrête avant l'été...

- C'est roulant ! Avec les beaux jours revenant, la circulation automobile sur les chemins d'accès au marais, celui de Caraqui surtout, va en s'intensifiant ...  « On pensait que l'accident survenu l'an dernier à un maire-adjoint, qui s'est retrouvé dans l'Yèvre à cause d'une voiture, inciterait la ville à prendre des mesures, mais on ne voit rien venir » commentait l'autre jour un maraîcher devant le va-et-vient des bagnoles qui, ne pouvant trouver de l'espace place des Frênes, occupée par des engins du chantier de la digue de la Voiselle, font demi-tour pour aller se garer un peu plus loin mais surtout n'importe où... 

- C'est polluant ! Dans le même genre d'idée, imaginez-vous que cette circulation intempestive n'est pas bonne ni pour la digue, ni pour les promeneurs, qu'ils soient à pied ou à vélo, ni pour la planète ... « On va vous interdire de brûler vos branches pour cause de particules fines mais que dire de celles lâchées par les véhicules diesel qui se baladent au ralenti sur ces chemins surtout le week-end », ajoutait une promeneuse dûment masquée ... 

- C'est fainéant ! Scène étonnante d'ailleurs l'autre jour place des Frênes où ont débarqué deux grosses berlines conduites par d'élégantes jeunes femmes entourées d'enfants... Ces dames montées sur stilettos se sont assises sur les bancs, les gamins se sont éparpillés comme un vol de piafs autour des grilles du chantier pour jouer à chat perché ! Et une heure plus tard, on a entendu ceci : « Bon on rentre, on a assez pris l'air ! » On n'a pas de mots ...

- C'est l'Printemps ! Comme vous l'avez lu ici-même, les organisateurs du Printemps de Bourges pensent qu'il sera possible d'organiser le festival dans une nouvelle configuration... Pour l'heure, les grands concerts debout, au W comme à la Halle au Blé, ont été annulés. Mais l'espoir demeure pour tenir une édition qualifiée « d'hybride » par Boris Vedel qui avait déjà inventé l'an dernier, toujours pour raison de pandémie, une édition « imaginaire »... Yann-le-grand-communicant reste tout de même prudent : « La question essentielle reste celle de l'agenda de réouverture des salles qui conditionnera in fine la tenue du Printemps. C'est difficile tant nous avons d'espoir mais il faut encore être un peu prudent. » D'autant plus que la ministre Roselyne Bachelot n'a pas encore fixé d'échéance...même s'il se dit que, à la mi-avril, peut-être, le gouvernement pourrait lâcher un peu de lest... 

- C'est piéton ! Yann-le-grand-communicant s'est fendu d'un poste sur FB dans lequel il dit avoir été interpellé un samedi, rue Moyenne, par une citoyenne en colère : «  C’est inadmissible ! Pouvez-vous me dire comment ça se fait qu’il y a encore des voitures rue Moyenne ? » Le maire a profité de cette publication pour réaffirmer que la piétonisation démarrera le samedi 1er mai et s'étalera jusqu'à fin septembre.  « Contrairement à ce que prétendent certaines personnes la piétonnisation et la suppression du parking Cujas n’ont pas eu d’influence sur la fréquentation commerciale qui a explosé ces dernières semaines malgré la crise sanitaire comme le confirme un article du Berry républicain ce matin » a commenté Yann Galut. Faut-il rajouter que le post du maire a provoqué un hallucinant débat ... 

- C'est léger ! Tiens la place Cujas, parlons-en. Des bandes blanches marquant les places de stationnement ont été supprimées, une partie du parking d'en haut déplacée en bas pour cause de travaux sur la Maison de la Forestine (on y a monté une grue), des bancs et un tennis de table installés. « Des aménagements légers afin de ne pas engager des dépenses trop importantes alors que l'ensemble de la place sera en travaux dans quelques mois. L'objectif c'est qu'aux beaux jours, l'espace face à l'ENSA* puisse accueillir les familles » a expliqué Hugo Lefelle. Ajoutant :« Comme tout ce qui se passe sur cette place, cela donnera lieu à des débats approfondis et nourris. Une bonne nouvelle pour la démocratie ! » Il a de l'humour, le ministre aux travaux... 

- C'est écolo ! Catherine Menguy, chargée de la transition écologique et des ... marais, a publié sur sa page Fb son portrait devant une grande carte du « paradis vert » avec cette légende : « Me voici équipée en grand .» On espère que cela lui permettra de mieux appréhender la configuration de l'endroit ... Ah, au fait, une question : que pense-t-elle de l'utilisation d'un bateau à moteur thermique (et d'un autre à moteur électrique, certes toléré) vu dans les coulants il y a deux/trois semaines au moment des travaux d'élagage des îlots de halage, propriété de la ville ? Parce que le moteur thermique, c'est pas écolo du tout... et même interdit sur ces eaux douces ! Même pour évacuer les déchets ! 

- C'est culturel ! Un galeriste du centre-ville a qualifié sur FB la nouvelle MCB de « cénotaphe de la culture » Ce qui lui a valu cette réponse du ministre dédié, Yannick Bedin :  « La Maison de la Culture vit toujours hors ses murs. Elle programme et d’ailleurs fait tourner un artiste dans les communes du département actuellement (...) Vous connaissez mal l’action de cette Maison qui remplit pleinement sa mission de scène nationale. Elle va bientôt retrouver un espace qui l’accueille pour la plus grande joie des artistes et des spectateurs. Quant à l’ancien bâtiment (...) il accueillera l’hôtel de l’agglomération qui lui donnera une nouvelle vie. » 

- C'est postal ! L'ex-PM-etc. s'est étonné sur les réseaux qu'une nouvelle SAS (Société par actions simplifiées) ait déclaré comme adresse la mairie de Bourges. Hugo Lefelle, adjoint aux travaux et à l'urbanisme, lui a répondu que « dans le cadre des missions du CCAS (Centre communal d'action sociale) , la ville propose aux personnes précaires une possibilité d'avoir la mairie comme adresse postale. » « Dans ce cadre, ajoute l'élu, il est possible pour un habitant (de manière transitoire normalement) d'utiliser également ce service pour héberger une entreprise. (...) » avant de rappeler qu'en 2020 la même personne avait déjà ouvert une entreprise avec la mairie comme adresse. « Je pense que le maire d'alors, par ailleurs président de droit du CCAS, avait été informé de cette possibilité de création ». Dernière banderille : « Toujours utile de faire quelques menues recherches pour éviter toute mauvaise interprétation car quand on est une personnalité publique, de surcroît quand on représente aussi une association sportive, ce genre de méprise est particulièrement nuisible à l'intérêt général. » 

- C'est musical ! Terminons par de la musique, elle adoucit les mœurs, avec cette initiative de la Ville qui lance ce samedi 6 mars (à 19 heures et jusqu'au 1er mai), sur Facebook, des mini-concerts enregistrés au Théâtre Jacques-Cœur.  « Cela s'inscrit dans notre campagne Bourges, la Culture debout ! ** et à la proposition d'expérimenter la réouverture des lieux culturels, explique Yannick Bedin, l'adjoint à la culture. C'est un acte militant, dans une  période où les artistes sont condamnés au silence.» Silence étourdissant. Jusqu'à quand ? 

C'est tout pour aujourd'hui ...

* École nationale supérieure d'art.

** Le lien pour suivre les concerts : Showcase de Bourges.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents