Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


À travers les photos, la réalité visible (31)...

Publié par Alain Fourgeot sur 24 Mars 2021, 18:53pm

Catégories : #À travers les photos

À travers les photos, la réalité visible (31)...

C'EST OBJECTIF ! « Une image vaut mieux que mille mots » a paraît-il écrit Confucius, qui ne connaissait ni les téléphones mobiles, ni les appareils photo... Sur Bourges-Bazar, vous aurez aussi des mots, pour légender ces photos prises au hasard de mes balades à Bourges, à pied, à vélo, en Vespa. Avec ou sans masque ! 

À travers les photos, la réalité visible (31)...

- C'est du lourd ! Il pesait dans les deux tonnes, le parapluie de la Maison de la Forestine... Une broutille par rapport à l'ensemble de l'échafaudage, dans les soixante-six tonnes. Et voilà, il a disparu depuis mardi, après six années de bons et loyaux services... D'abord reportée pour cause de vent violent, cette spectaculaire opération a été menée sous un grand soleil grâce à l'énorme grue installée sur la place Cujas depuis quelques semaines. Les travaux devraient maintenant s'accélérer. Le bâtiment étant accessible par les ... airs, la grue va pouvoir décharger à trente mètres de hauteur les matériaux nécessaires à la reconstruction de la maison de Georges Forest. Pour mémoire, vingt et un logements sont prévus au dessus de la brasserie et peut-être, oui peut-être de la Maison de la Forestine, dont le gérant conteste toujours le permis de construire près du tribunal administratif d'Orléans. 

À relire : Enfin en chantier.

À travers les photos, la réalité visible (31)...

- C'est bouché ! Vous reconnaissez cet îlot situé à  la croisée des rue Porte Jaune, Coursarlon, Michel Servet et des Beaux-Arts. Il accueille deux commerces et des logements... Lors du dernier conseil municipal consacré au lancement du programme de requalification de la place Cujas, Philippe Mousny et son groupe se sont abstenus sur deux points des sept délibérations votées, la validation du programme et le montant des travaux. Mais, dans sa déclaration d'avant-vote, l'ancien candidat au poste de maire a ressorti deux propositions qu'il avait inscrites à son programme électoral : la création d'un cheminement reliant Cujas à la rue Mirebeau via l'École nationale d'arts et l'acquisition de ce bâtiment dans « le but de le démolir pour avoir une réelle ouverture de la future place Cujas sur la cathédrale Saint-Étienne... À suivre.

À travers les photos, la réalité visible (31)...

- C'est boisé ! Nous sommes le long du canal de Berry, derrière la verrue du Prado. Dans le cadre de l'aménagement de la véloroute, un joli cheminement piéton en bois a été aménagé en contrebas de la piste cyclable  et des bancs ont été installés. Sur Facebook, le Syndicat du Canal de Berry a été obligé d'expliquer que ce cheminement est dédié entièrement aux piétons et non pas aux vélos, puisque  situé entre deux escaliers. Des internautes se sont étonnés qu'on ait choisi du bois. « Joli pour l'instant mais dans dix ans le bois sera tout pourri comme devant l'Auditorium* , les aménageurs n'ont toujours pas compris que mettre du bois sur des itinéraires piétons et vélo était à proscrire car c'est finalement tout le contraire de l'écologie car pas durable » écrit l'un. « Du bois sous des arbres à proximité d'eau... soit ça va vite pourrir soit ils ont mis un super vernis bien chimique pour le conserver tout au plus dix ans » a surenchéri le conseiller municipal Alex Charpentier. Rendez-vous dans dix ans, comme chante un certain ...

* Oui, l'accès à l'Auditorium, mis en service il y a quatorze ans, pourtant partiellement protégé, est en très mauvais état et plein de rustines du plus mauvais effet...

À travers les photos, la réalité visible (31)...

- C'est apocryphe  ! Faut être culotté  pour oser corriger Saint-Exupéry ! Auquel est faussement attribué cette phrase reprise sur ce panneau planté en bordure de la véloroute pour expliquer que la portion entre le Prado et le Moulin Bâtard ne sera pas goudronnée pour protéger les platanes centenaires. En fait, cette phrase serait une citation apocryphe. Lisons : « Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants ». Magnifique ! Des petits malins ont donc cru bon de rajouter au dessus qu'il y a avait une faute de français au pretexte que le verbe hériter serait transitif... Sauf que, si l'on en croit le Petit Robert, il peut être transitif direct et/ou transitif indirect. Donc on fait et on écrit comme on veut ...

À travers les photos, la réalité visible (31)...

- C'est occupé ! Peut-être plus vivant aujourd'hui qu'il ne l'est le reste de l'année ... Le théâtre Jacques-Coeur est depuis mardi occupé de jour (10/17 heures) par les intermittents et précaires du monde du spectacle. Après le refus de la Ville d'ouvrir la palais Jacques-Cœur ou l'Auditorium à la Coordination 36-18, c'est donc le hall de la bonbonnière italienne qui a été autorisé par les élus. Des agoras  sont par ailleurs organisées chaque jour devant le palais Jacques-Cœur voisin. Les intermittents sont également intervenus ce mercredi sur le marché de La Chancellerie et devant le Hublot pour faire connaître leurs revendications, notamment le « retrait de la réforme de l’assurance chômage qui doit entrer en vigueur le 1er juillet, ainsi que la prolongation de l’année blanche ». 

C'est tout pour aujourd'hui ...

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents