Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


À travers les mots, la réalité lisible (80) ...

Publié par Alain Fourgeot sur 7 Juin 2021, 07:14am

À travers les mots, la réalité lisible (80) ...

C'EST DANS L'ACTU. C'est une rubrique qui revient régulièrement ici, autour du 5 du mois. Une sorte de grand bazar d'échos, d'infos, de mots. Comme un trait d'union. Certains m'ont suggéré de changer le mot "lisible" par le mot "risible" et il est vrai que, parfois, c'est tentant. Épisode 80. Un peu moins fourni que d'habitude ...

- C'est terrassé ! Ça commence par l'ex-PM-etc., toujours très présent sur les réseaux... Quelques jours avant leur réouverture, voilà qu'il a suggéré, de rendre gratuites les terrasses des troquets et restaurants. Ah ben, zut, c'était justement un projet de la municipalité... Olivier Cabrera, le ministre chargé du centre-ville, du commerce, etc. a d'ailleurs répondu, goguenard, et non sans humour, à l'endroit de l'ancien maire: « Vous avez décidément de très bonnes idées...» Le jour même, au cours d'une conférence de presse, Yann Galut et ses adjoints annonçaient en effet ladite-gratuité et l'agrandissement des terrasses. « Vous devriez en avoir la présentation d'ici peu, a poursuivi l'adjoint, et je tiens bien sûr le dossier de presse à votre disposition.» On ne sait pas s'il a été livré à l'ex...

- C'est Moyen(ne) ! La rue Moyenne piétonne et le nouveau plan de circulation font bien évidemment beaucoup causer sur les réseaux. Les pour et les contre se renvoyant parfois des noms d'oiseaux... Le maire Yann Galut, fait la promo de ce nouveau centre-ville presque tous les jours, évoquant un succès énorme et une foule considérable, le samedi. L'ex-PM-etc., de son côté, a évoqué le grand succès des zones périphériques, chacun ses valeurs. Et, toujours aussi caustique, il a espèré que « le Front de gauche et LFI vont s'opposer à l'ouverture des commerces le dimanche »...  Ce qui lui a valu ce petit tacle : « À part vous opposer, M. Blanc, que faites-vous sur les réseaux sociaux ? Vous n'êtes plus aux responsabilités, passez donc enfin ce cap autrement que par le négatif et l'aigreur, Bourges vaut mieux que cela. »

- C'est critique ! Allez, une dernière... Imaginez-vous que l'ex-PM.etc. a lu les professions de foi des candidats aux prochaines élections départementales de son canton. Et il en dit quoi ? « Qu'il est affligeant de constater que chacun des binômes semble ignorer les compétences d'un conseil départemental avançant certains de leurs engagements sur des compétences municipales ou communautaires ». Et d'y voir deux raisons : « Soit il s'agit d'une incompétence notable et c'est d'autant plus grave pour ceux qui exercent ou on déjà exercé cette fonction; soit il s'agit d'une mauvaise foi à vocation électroraliste. » On en conclut donc que l'ex-va aller à la pêche ou voter ... blanc !

- C'est pétitionnaire ! Depuis des années, les voitures bravent hardiment le panneau sens interdit indiquant que le chemin de Caraqui est EXCLUSIVEMENT réservé aux riverains. L'idée d'une pétition a été lancée par des maraîchers pour demander que la ville prenne le problème à bras le corps et trouve des solutions... Une idée qui a fait bondir le maire Yann Galut lequel a demandé aux associations de maraîchers de faire des propositions pour empêcher que ce chemin, fragile, ne soit plus, chaque week-end, aussi fréquenté que l'autoroute du Soleil en été, avec comme conséquence un stationnement anarchique qui empêche parfois les maraîchers d'en-bas d'accéder à leur parcelle, des incidents avec les piétons voire des accidents... Quelles solutions ? Un plot amovible ? Une barrière ? Des macarons à apposer sur les voitures des propriétaires et locataires ? Des patrouilles de police ? Tout est sur la table... mais il est à craindre que le dossier mette des plombes à avancer. Alors pétition ou pas ? À suivre.

- C'est écolo ! Marais encore avec Catherine Menguy, la ministre à la transition écologique qui a participé, l'autre samedi, avec les bénévoles, à l'arrachage de la jussie, munie de ses bottes et de son petit râteau...   « Nous ne pourrons pas éradiquer cette plante et d'ailleurs, elle a aussi un intérêt mellifère, seul un entretien régulier pourra la contenir, a-t-elle écrit. Nous espérons que ce coup de main permettra de motiver les propriétaires et locataires »... Comme si nous avions besoin de cet exemple et de cette leçon de bonne conduite pour entretenir nos coulants de plus en plus envahis par la jussie, surtout depuis que l'ancienne municipalité a cédé l'entretien de l'Yèvre* à des sociétés privées dont les faucardeuses ne ramassent plus les plantes coupées, lesquelles vont ainsi, au fil de l'eau, s'installer et proliférer dans les moindres recoins... 

- C'est surveillé ! Ce n'est un secret pour personne, entre les maraîchers et l'adjointe à la transition écologique, ce n'est pas le grand amour... D'autant plus que l'élue a une fâcheuse tendance à se mêler de tout... Après avoir reproché aux associations de maraîchers d'utiliser des verres en plastique pour le pot marquant la fin de l'opération jussie, voilà qu'elle surveille les panneaux d'information et envoie des SMS aux présidents pour regretter, par exemple, qu'ils n'aient pas affiché le compte-rendu de la réunion bilan de la DIG (Déclaration d'intérêt général) ou le plan d'arrachage de la jussie. Réponse des présidents : « Nous n'avons pas de comptes à vous rendre ! »... M'est avis que les discussions vont être chaudes pendant le voyage que l'adjointe organise, et subventionne, à l'intention de quelques maraîchers, dans les hortillonnages d'Amiens... Lesquels ne peuvent en aucun cas être un modèle pour les marais berruyers...

- C'est policier ! Yann-le-grand-communicant a publié de nombreuses photos sur sa page FB à propos du lancement de la police de proximité dans le quartier du Val d'Auron. « C'était un engagement de notre équipe municipale que nous concrétisons, écrit-il. Nous installerons la brigade des quartiers nord le 1er octobre prochain. En tout nous allons recruter douze policiers municipaux car je fais de la prévention et de la sécurité une priorité absolue. » Précision : ces policiers sont dotés de VTT... Ce qui a fait dire à un habitant du quartier : « Va falloir qu'ils pédalent sacrément vite pour rattraper les scooters et les quads qui n'hésitent pas à rouler sur la piste réservée au vélos et aux piétons. » 

- C'est fermé ! Le musée du Berry sera fermé tout l'été suite à un problème électrique qui pourrait provoquer un incendie. Le ministre de la culture, Yannick Bedin, n'a pas manqué ... d'allumer les anciennes municipalités. « Des années d’inaction, un manque cruel d’investissements utiles et voilà le résultat! Les Berruyers et les touristes privés du musée du Berry. J’exprime ma solidarité avec la directrice et ses équipes qui font tant pour faire vivre et rayonner le patrimoine de la ville. Le maire de #Bourges Yann Galut a pris la bonne décision même si c’est un crève-coeur pour les amoureux du patrimoine et de Bourges. Notre majorité réfléchit et agit pour l’avenir des musées de la ville. » 

- C'est réservé ! Musée encore, avec cette visite, à la lampe électrique, des réserves par Irène Félix, la patronne de l'agglo. Elle a expliqué sur FB que les dites-réserves « sont constituées des milliers de pièces qui ne sont pas présentées en permanence au public. Elles sont valorisées, trop peu sans doute, à l’occasion d’expositions temporaires à Bourges ou de prêts entre musées. Plus les budgets pour des expositions temporaires et pour la restauration des pièces seront conséquents, plus nous aurons l’occasion de les voir. Nous espérons que la ville pourra répondre à cette attente. » Par exemple en créant un autre grand musée dans un des nombreux bâtiments vides de la ville ?

- C'est électoral ! La gazette rapporte dans sa dernière édition du dimanche la « colère » de Franck-Thomas Richard, ancien député, ancien conseiller général, qui n'a pas apprécié que le binôme de droite, candidat aux prochaines départementales dans le quatrième canton, se fasse photographier devant la façade du Foyer Saint-François, dont il est le président, avec cette mention : « Soutien à une association riche en projets. » Pour FTR, voilà une « récupération politique malsaine. Je n'ai jamais vu ni l'un ni l'autre durant tout le mandat » ajoute l'ancien parlementaire. Tiens, au fait, à part pour les photos et pendant la période électorale, a-t-on beaucoup vu les candidats du troisième canton dans les marais de Bourges avant cette campagne ?

C'est tout pour aujourd'hui ...

* Le niveau de l'Yèvre est toujours aussi haut ! On patauge dans les parcelles riveraines d'en-haut... 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents