Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Le Printemps (en)chante sous la pluie ...

Publié par Alain Fourgeot sur 23 Juin 2021, 08:38am

Catégories : #Printemps de Bourges. Musique.

Le Printemps (en)chante sous la pluie  ...

C'EST MOUILLÉ ! On pourrait presque parler d'une malédiction ! Même à l'heure de l'été, le Printemps de Bourges subit les affres du ciel. Orages ô désespoir ! Vraiment pas de vaine... Notamment pour tous les possesseurs d'une place gratuite dans la live zone, une première dans l'histoire du festival, réunis place Cujas pour voir sur grand écran et écouter, en direct, le premier concert de cette 45e édition. Du coup, ceci expliquant peut-être cela, on verra pour les autres soirées, un quart de sièges étaient occupés. Parapluies de rigueur la première demi-heure seulement, la pluie ayant eu le bon goût de s'arrêter dès le début du set de Jean-Louis Aubert...

« J'espère qu'il ne pleut plus sur la place » a lancé l'ancien leader de Téléphone dans un Palais d'Auron chaud comme la braise qui avait réservé, un peu plus tôt, un bel accueil au chanteur belge Noé Preszow. Une découverte. Une guitare, un piano, de beaux textes poétiques, audibles et engagés... Avec émotion, il s'est dit « tellement heureux » d'être là avant celui qu'il admire depuis longtemps. Bonheur partagé...

Tout de cuir noir vêtu, Aubert a démarqué dans des riffs d'enfer, cheveux au vent, souriant, décontracté, juvénile comme seuls les rockers sexagénaires peuvent l'être... La suite du concert dans la même veine. Très rock, très électrique, la voix du chanteur, haut-perchée, presque métallique, parfois couverte par les instruments, rendant les paroles parfois inaudibles. Mais qu'importe, les fans les connaissent, quasiment par cœur. Il n'a suffit que quelques minutes pour que les premiers rangs, censés restés assis, vous savez, la Covid... se lèvent, mobiles brandis, et dansent à l'invitation de l'auteur de New York avec toi et d'Argent trop cher ...

« Le paradis c'est ici et c'est là que je suis » a-t-il lancé à son public conquis. Oui, et si ces p... de masques ne nous avaient pas empêchés de respirer et de chanter à pleins poumons, on en aurait presque oublié la pandémie, la pluie, les bars déserts... Le miracle du spectacle vivant. Qui devrait se renouveler aujourd'hui avec Feu ! Chatterton, Catherine Ringer, Jeanne Added et son hommage à Prince et les Inouïs qui commencent dès 14 heures sous un chapiteau dédié, le WInouïs, planté sur le plateau d'Auron...

Allez, haut les c(h)œurs ! 

PS: Quelques places sont encore en vente sur le site du festival : printemps-bourges.com/billetterie/

- Après les parapluies, les imperméables... Heureusement la pluie s'est arrêtée peu de temps après le début du concert de Jean-Louis Aubert.

- Après les parapluies, les imperméables... Heureusement la pluie s'est arrêtée peu de temps après le début du concert de Jean-Louis Aubert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents