Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


À travers les mots, la réalité lisible (82) ...

Publié par Alain Fourgeot sur 7 Septembre 2021, 16:23pm

Catégories : #A travers les mots

À travers les mots, la réalité lisible (82) ...

C'EST DANS L'ACTU. C'est une rubrique qui revient régulièrement ici, autour du 5 du mois. Une sorte de grand bazar d'échos, d'infos, de mots. Comme un trait d'union. Certains m'ont suggéré de changer le mot "lisible" par le mot "risible" et il est vrai que, parfois, c'est tentant. Épisode 82. C'est la rentrée ! Et il y a un peu de retard ...

- C'est élitiste ! Yann-le-grand-communicant devrait parfois suivre les conseils des anciens : tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler... Parce que franchement, qualifier « d'élitiste » la programmation de Un été à Bourges, festival créé en 1996 par Michel Pobeau, sous le mandat de Serge Lepeltier... Ça a beaucoup fait jaser dans les chaumières culturelles ! On lui rappelle quand même que ces trois mois de concerts gratuits nous ont permis de vivre de mémorables soirées au pied de la cathédrale, aux Près-Fichaux voire dans les marais et que le public, souvent très nombreux, était au rendez-vous...

- C'est éparpillé ! Il faut bien le reconnaître, ce ne fut pas toujours le cas avec cette édition 2021 rebaptisée Le Bel été de Bourges que Yann Galut voulait « populaire et éclatée dans les quartiers de Bourges ». Mais néanmoins articulé autour de trois pôles : la place Cujas, le parc paysager des Gibjoncs et le Val d'Auron. « Ce sera un foisonnement pour les habitants de Bourges et les touristes » avait annoncé le maire. Bon, l'idée était généreuse et je ne suis pas allé partout mais pas sûr que le foisonnement fut à la hauteur des ambitions...

- C'est patro ! Entre météo et contraintes sanitaires, les animations de ce Bel été n'ont pas toujours rencontré le public escompté. Il y eu pourtant de très belles soirées, notamment avec le Piano saltimbanque de Franck Ciup et quelques concerts place Cujas. « Mais à vouloir dénoncer l'élitisme de ses prédécesseurs, on est parfois tombé dans des animations de patronages dignes d'un centre aéré mais pas à la hauteur d'une ville qui prétend au titre de Capitale européenne de la Culture » commentait un Berruyer pourtant peu enclin à défendre le mandat précédent.

- C'est content ! Pour autant les adjoints concernés par ce Bel été se sont montrés très satisfaits de cette première édition. « Nous souhaitions proposer des animations dans tous les quartiers, nous souhaitions soutenir la scène professionnelle locale, faire participer les associations à la programmation, intégrer les marchés nocturnes, mais aussi intégrer les sports à ces animations. Ces objectifs ont été atteints. » ont-ils affirmé en cœur devant la presse, alignant des chiffres comme à la parade : 3.300 personnes pour les concerts du Piano saltimbanque, 730 pour les balades en bateau sur le canal de Berry...

- C'est l'ex ! Tout cela n'a évidemment pas du tout convaincu l'ex-PM-etc. toujours aux aguets sur les réseaux, quand il ne joue pas aux influenceurs pour la Corse... Il a publié de nombreuses photos de spectateurs aux concerts de Un Eté à Bourges 2009 devant la cathédrale : « Cent ! Cent vingt personnes ou davantage, comptez ! »... Ce qui lui a valu quelques commentaires, genre: « Blanc compare ce qui n'est pas comparable, il commente sans cesse les publications de la ville de Bourges en ironisant sur le nombre de personnes pour faire allusion qu'à son époque, il y avait plus de monde, c'est puéril et inadmissible, digne d'une cour de récré, ça fait mauvais perdant. Ça fait concours de la plus grosse... » Voilà ...

- C'est dangereux ! Depuis plusieurs années, je saisis le service Castor de la ville, pour signaler que les trottoirs de ma rue sont dans un état lamentable, plein de trous sur les bordures, devenus de véritables brise-chevilles. J'ai reçu une nouvelle réponse: « Il s'avère que la réfection de cette voie n'est pas prévue dans l'immédiat, lis-je. Néanmoins, nous nous efforcerons de l'inscrire lors d'un prochain programme de travaux (...). En attendant, le service voirie assure l'entretien courant afin d'éviter tout caractère de dangerosité... » Bon, mais mis à part un gars venu faire des photos... l'an dernier, rien vu. Et les trous sont toujours là. On va finir par les boucher nous mêmes avec des mosaïques... On appelle ça du flacking ! Pour amateurs d'anglicismes... 

- C'est english ! De l'anglais encore et toujours... Le restaurant de la nouvelle Maison de la Culture, ouverte et inaugurée cette semaine, j'y reviendrai, a été baptisé  le Stand Up quand le mois inaugural se terminera par une Yellow Party... Yellow comme les cartes d'adhérent 2020, yellow comme les affiches qui ont fleuri un peu partout en ville, sur les panneaux et sur les bus, pour annoncer « ce retour à la Maison » après dix ans de hors les murs. « Pourquoi Yellow ? » s'interrogeait l'autre jour un adhérent au comptoir de ce bar. Réponse du gars avec lequel il partageait un ... jaune : « Parce que soirée jaune ça aurait peut-être rappelé de mauvais souvenirs à certains et que les gilets auraient peut-être pris ça pour une invitation ... » MDR comme ils disent ! 

- C'est cher ! La brocante de fin août, à la halle au Blé, a été annulée.  « Victime du pass sanitaire ? »  a demandé une internaute. « Victime de la nécessaire protection des exposants, des visiteurs et des finances de la ville ! » a répondu Olivier Cabrera, l 'adjoint au commerce. Précisant, plus tard :  « Ici certains des professionnels ne souhaitent pas se plier à la règle du pass sanitaire pour participer et la ville ne souhaite pas multiplier la mobilisation des employés le dimanche (les surcoûts Covid sont déjà très importants) et nous ne sommes pas sûrs de la fréquentation du public. Autant de raisons qui font que pour cette édition uniquement nous préférons annuler. » Rendez-vous le dernier dimanche de septembre ? Avec le pass ?

-  C'est bike !  Le même Olivier Cabrera a fait, sur sa page FB, la promo des vélos électriques mis à la disposition du public par Bik'Air avec ce commentaire : « Testé cet après-midi ! Et conquis ! Par vingt degrés à l'ombre, je n'avais aucune envie de traverser la ville à pied, un temps limité avant mon prochain RDV. Autant de raisons d'être efficace et rapide. (...) Le vélo électrique permet d'arriver frais, dispo et ... souriant ! » Tous en bike, donc, les Dupond(t) de la place Cujas  !  

- C'est brûlant ! Interpellé  à propos des derniers incendies de voitures, Yann Galut a tenu à faire le point sur FB : « La compétence sécurité relève de l'État, la ville de Bourges accompagne et il ne m'appartient pas de faire régner l'ordre mais de participer à la protection . » Rappelant au passage qu'il allait recruter douze policiers municipaux supplémentaires, ouvrir deux postes de police de proximité et augmenter les caméras de vidéo-surveillance. « Enfin j'attire votre attention sur le fait que les voitures brûlées existent dans notre ville depuis des années mais pas plus que dans d'autres villes » a ajouté le maire. Ce qui ne semble pas convaincre l'ex-PM-etc., lequel trouve que « l'insécurité ne cesse d'augmenter à Bourges. C'est un constat et je comprends que ça dérange. » Sous-entendu que rien ne va plus depuis un an... Des chiffres pour étayer cette thèse ?

- C'est covidé ! Dans une grande interview de rentrée pour la presse locale*, Yann-le-grand-communicant a fait le bilan de cette première année de gouvernance et évoqué l'avenir ... Annonçant, sans le dire vraiment, un probable tour de vis suite aux dépenses engendrées par la lutte contre la pandémie. « Nous allons bientôt fermer la parenthèse Covid : les deux heures de stationnement gratuit sur les parkings et la gratuité des droits d'exemption des terrasses, a-t-il précisé. Avec la Covid, nos dépenses ont augmenté et nos recettes ont fondu ! » Ajoutant, plus loin : « En raison de ces problèmes de finances nous avons été obligés de phaser les projets. » Attendons la suite.

- C'est prévu ! Parmi ces projets, la suppression des deux fois deux voies du boulevard Lamarck, le passage du parking Saint-Bonnet en 24/24, la création de deux brigades d'intervention rapide, propreté et travaux, avec un numéro d'urgence dédié. «  Mon credo, c'est une ville bienveillante, a-t-il précisé. Je veux apaiser la ville, qu'elle soit une ville de déambulation. » Enfin, Yann Galut a annoncé être en phase avec le directeur du Printemps de Bourges, Boris Vedel, « nous parlons le même langage ». « Il m'a dit qu'il voulait que le festival s'implante encore plus dans la ville, toute l'année »... On attend donc avec impatience la décision concernant le futur de couvent des Augustins ... **

- C'est tout pour aujourd'hui. Mais c'est déjà pas mal !

* J'y étais invité. Pas pu ...

** Que va devenir le couvent des Augustins de la rue Mirebeau ? La gazette a fait le point et présenté, récemment, les quatre candidats à sa transformation. Parmi eux, le Printemps de Bourges qui cherche un point de chute en centre-ville. C'est « un site extraordinaire à investir avec un vrai beau lieu de culture », a commenté Boris Vedel qui rêve  d'y déménager ses bureaux et de transformer le couvent en  « un site où le Printemps, et plus largement la musique, pourraient s’exprimer plus fortement durant le festival et le reste de l’année. L’idée est d’en faire un outil culturel allant plus loin que le QG, la vitrine du Printemps. Nous sommes notamment en discussion avec d’autres acteurs culturels pour faire vivre ce lieu. » Et le centre-ville ...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pierre leveau 08/09/2021 05:49

C'est content ! Et les balades en barques organisées par l 'Association Patrimoine Marais ?avec le concours de l 'AD2T ? combien ont elles rapporté,visites tout l 'été, mais ,mais il fallait savoir nager ???? inscrit sur le site Berry Tourisme barques.
Un titre de navigation ou certifiicat de bateau est obligatoire pour cette navigation !

Pierre COPPIN 07/09/2021 18:52

Bravo pour vos commentaires. Pour moi, Castor est efficace, "il" répond et agit, mais de là à refaire les voies chaotiques, on peut attendre St Glinglin (Coursarlon, Charrier, Branly)etc...
La Musique ? oui mais ! Que cela ne dérange pas trop les Riverains. Cette année, Place Cujas, les groupes arrêtaient vers 23h00, ce qui est raisonnable . Mais évitons de faire des concerts dans tous les quartiers, la ville n'est pas assez vaste pour supporter cet afflux de musique. La Bonne Musique OUI ! Au fait ! Pas un mot sur le divertissement de la Fête des Marais ?Bonne continuation. PC

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents