Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


À travers les mots, la réalité lisible (89) ...

Publié par Alain Fourgeot sur 19 Avril 2022, 08:06am

Catégories : #A travers les mots

À travers les mots, la réalité lisible (89) ...

C'EST DANS L'ACTU. C'est une rubrique qui revient régulièrement ici, dorénavant autour du 15 du mois. Une sorte de grand bazar d'échos, d'infos, de mots. Comme un trait d'union. Certains m'ont suggéré de changer le mot "lisible" par le mot "risible" et il est vrai que, parfois, c'est tentant. Épisode 89, plus court et avec un peu de retard pour cause de ... balade et de week-end pascal ! 

- C'est marais !  Commençons par les marais de Bourges et l'assemblée générale de l'AMB (Association des maraîchers de Bourges) qui s'est tenue mi-mars, salle des fêtes de La Chancellerie. L'occasion pour le maire d'annoncer qu'il faut « sortir du statu quo dans lequel on vit depuis trente ans ». Comprenez qu'il en a ras la bourde d'avoir deux interlocuteurs, l'AMB et Patrimoine Marais, rarement au diapason, et qu'il souhaite « une nouvelle gouvernance ». Voilà un sujet sur lequel devraient se pencher, notamment, les prochaines Assises des marais qui vont s'ouvrir en mai prochain...

- C'est concerté ! C'est d'ailleurs pour préparer ces Assises que Yann-le-grand-communicant a convié à un petit déjeuner de travail les trois derniers maires de Bourges, Jean-Claude Sandrier, Serge Lepeltier et Pascal Blanc... « Ces échanges avaient pour objectif de lister les problématiques qui s'étaient déjà posées et d'essayer de comprendre l'historique mais aussi de partager une vision sur l'éventuel avenir »... des marais, a écrit le maire sur sa page FB. Souhaitons que les débats à venir soient un peu plus clairs que cette phrase...

- C'est consulté ! L'adjointe à la transition écologique, Catherine Menguy, qui a décidé de prendre à bras le corps le dossier des marais, a partagé le post du maire. Et annoncé que les assises seront bientôt présentées aux associations avant de remercier les maraîchers qui, « en prenant soin de leurs parcelles et des coulants participent depuis parfois longtemps à la beauté et à l'attrait du site, pour le plaisir du plus grand nombre. » Des maraîchers qui ont reçu par courrier un long questionnaire à remplir « à des fins statistiques » pour préparer les Assises des marais classés...

- C'est pavé ! La cour de la Villa Monin, rue Moyenne,  est dorénavant presqu'aussi lisse que le crâne d'un chauve ! Les pavés posés dans un premier temps ont été remplacés en urgence. « On s’est rendu compte que nous avions commis une erreur en termes d’accessibilité, en choisissant des pavés trop irréguliers, on a rectifié le tir de nous-mêmes, sans que l’on soit peut-être contraints de le faire par la suite », a expliqué Olivier Monin, le patron de la société éponyme qui porte le projet de transformation de l'ancienne Chambre de métiers et de l'artisanat en un pôle gastronomique dans lequel on retrouvera aussi les Chocolats Mercier.

- C'est Blanc ! L'ex-PM-etc. règle toujours ses comptes sur les réseaux. Quand il ne joue pas les influenceuses pour vanter les bienfaits de l'île de Beauté ou de Belle-Ile-en-Mer... Pendant la campagne du premier tour, il a dézingué quasiment quotidiennement les candidates (PS et LR) à la Présidentielle et les écologistes. Ce qui lui a valu ce commentaire : « Vaut mieux poster sur la Corse, parce que à chacun de vos posts politiques, l'abstention prend 1% ». PB a par ailleurs appelé à voter pour le Président sortant dès le premier tour... En 2017,  l'ex-PM-etc. n'avait soutenu aucun candidat tout en qualifiant Emmanuel Macron de « Canada dry de la gauche »...  et en déclarant que « le macronisme, pour peu que cela existe, n'est pas le centrisme... » 

- C'est de l'art ! Le vague projet de déménager l'École nationale d'art dans les anciens locaux d'Axéréal, aux Gibjoncs, semble avoir du plomb dans l'aile. Elle resterait donc rue Édouard-Branly, dans l'ancien lycée Alain-Fournier, là où il eût été courageux (et onéreux) de créer un grand musée, dans le cadre du réaménagement de la place Cujas... Une ville sans musée est une ville sans mémoire ! Une ville sans musée peut-elle prétendre être capitale de la Culture ?  Bref, le site d'Axéréal est donc appelé à devenir,  un « pôle dédié à l'économie culturel » d'ici 2026... un projet aussi flou que son intitulé ! Même si une élue communautaire a précisé que Bourges-Plus restera propriétaire du site mais louera les ateliers de ce site « original et innovant (...) capable de créer un climat propice au développement, une sorte d'émulation. »  

- C'est capital ! Réalisateur de clips et dorénavant star de la vidéo, le Berruyer Valentin Petit multiplie les collaborations avec des stars de la musique (Nekfeu,  Raphaël, Rosalia, A$AP Ferg). Il  a été contacté par le commissaire général à Bourges Capitale de la Culture 2028 pour réaliser des vidéos mettant en avant la candidature de sa « ville de cœur ».  Dans un interview à la gazette, Valentin Petit précise qu'il aurait « adoré apportér s(m)a pierre à cet édifice » mais que son agenda était trop chargé. « Mais si, plus tard, je peux aider, ajoute-t-il, ce sera avec un grand plaisir. »

- C'est english ! Les anglicismes me fatiguent ! Nous en sommes malheureusement abreuvés ... Lisez plutôt ce que déclare la ministre en charge de l'animation de la ville, Constance Bonduelle, à propos du refus d'Olivier Monin d'inscrire sa Villa de la rue Moyenne dans le parcours des Nuits Lumière. « La société découvrant le B to C, elle craignait que les Nuits perturbent le lancement du projet » explique l'adjointe. B to C ? La gazette a traduit pour ses pauvres lecteurs : business to consumer ? Autrement dit la relation directe avec le consommateur ! Ouf ! 

- C'est l'Printemps ! C'est donc ce mardi que s'ouvre le 46e Printemps de Bourges qui retrouve enfin un format normal après l'annulation de l'édition 2020 et le format réduit de l'an dernier. Ce matin, France-Inter a annoncé le festival avec une interview de son directeur Boris Vedel qui doit dater, puisqu'il annonce Rover en la cathédrale de Bourges, spectacle qui est annulé depuis longtemps... Le journaliste a également interrogé Dutronc père qui sera ce mardi sur la scène du W en compagnie de son fils Thomas. « Je vais être Aznavour, si ça continue » a lancé Jacques en évoquant son grand âge... Sauf que n'est pas le grand Charles qui veut !

- C'est Fontaine ! Deux pages spéciales dans le JDD sur Brigitte Fontaine qui devrait être ce mercredi sur la scène de la Maison de la Culture pour une création dédiée baptisée, à sa demande, Fucking Night ! que vous traduirez vous-même. Sauf que, au fil de l'article, la reine des zazous, quatre-vingt-deux ans, pas toujours en grande forme, victime d'une fracture des vertèbres il y a huit ans, déclare : « Jusqu'ici la douleur ne m'empêchait pas de jouer, seulement là c'est trop,  donc je ne sais pas si je serai à Bourges, ce sera une surprise... Suspense ! » On croise les doigts ! 

- C'est mémoriel ! Yannick Bedin, maire adjoint à la Culture, a publié sur sa page officielle une photo prise pendant l'un des premiers Printemps de Bourges, sur laquelle on peut voir le poète des rues Jean-Marc Le Bihan, que les moins de ... quarante ans (!) ne peuvent pas connaître... « C'est l'époque  des premiers concerts d'abord de rue puis, accompagné de mon père, pour voir Thiéfaine, Renaud ou Higelin, puis, plus tard, avec des copains, les Pogues, les Berus, Brigitte Fontaine et tant d'autres... » Et à un internaute qui pense que « c'était mieux avant » Yannick Bedin a répondu : « C'est surtout que nous étions plus jeunes... » Voilà ! Bon festival. 

- C'est tout pour aujourd'hui ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents