Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


À travers les mots, la réalité lisible (93) ...

Publié par Alain Fourgeot sur 9 Octobre 2022, 17:28pm

Catégories : #A travers les mots

À travers les mots, la réalité lisible (93) ...

C'EST DANS L'ACTU ! C'est une rubrique qui revient régulièrement ici. Une sorte de grand bazar d'échos, d'infos, de mots. Comme un trait d'union. Certains m'ont suggéré de changer le mot "lisible" par le mot "risible" et il est vrai que, parfois, c'est tentant.  Épisode 93... 

- C'est royal ! On commence par la mort de THE Reine, la Queen, Elisabeth II, début septembre. Comme vous l'avez probablement lu, le maire a refusé de suivre les consignes de la Première ministre priant les collectivités de mettre les drapeaux tricolores en berne le jour des obsèques. Pour illustrer sa rébellion, Yann-le-Grand-Communicant a même changé, pendant quelques jours, la photo de profil de sa page FB pour y afficher le tableau  la Liberté guidant le peuple, réalisé par Delacroix pour saluer les Trois Glorieuses de 1830.... « Certes c'est une belle toile, pleine de symboles, mais il faut se rappeler que cette seconde révolution française, confisquée, a eu pour conséquence de mettre sur le trône Louis-Philippe 1er et d'installer une monarchie constitutionnelle dite de juillet » s'est amusé un féru d'Histoire de France... et d'humour ! 

- C'est historique ! Ce refus de Yann Galut de mettre les drapeaux tricolores en berne, probablement en raison du fait que le républicain qu'il est n'a pas à saluer la monarque qu'était Elisabeth II, a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux. Beaucoup pour soutenir sa « décision républicaine » mais il y eut aussi quelques voix discordantes, étonnées que l'élu berruyer refuse de saluer la disparition d'un chef d'État ami.  Dont celle-ci : « Heureusement que les sujets de la monarchie britannique n'ont pas eu le même réflexe en 40, sinon la France aurait été dans une belle merde » 

- C'est dansant ! À peine arrivé, le nouveau préfet s'est fait remarquer en envoyant une lettre d'avertissement aux responsables de la guinguette, les Quais berruyers, suite aux plaintes d'une poignée de riverains agacés, cet été, par la musique de quelques soirées dansantes... Et ce quelques jours avant la fermeture hivernale, marquée par une féria un brin gâchée par une météo capricieuse. Le maire de Bourges a réagi à ce courrier, montrant son incompréhension. « Je suis très surpris de cet avertissement et je ne comprends pas. Je m'en ouvrira auprès du préfet lors de notre prochaine rencontre. » On ne connaît pas la suite... À noter que l'ex PM-etc. a également apporté tout son soutien à Charles-Éric Moulenat, un des gérants de la guinguette. 

- C'est refait ! Les élus, Yann-le-Grand-Communicant en tête, ont coupé le ruban inaugural marquant la fin des travaux de la rue Diderot et le maire y est allé de sa ritournelle sur FB : « Cette rue est la première de notre place de réparation de la ville et face à la situation de l'état de nos rues et de nos chaussées, nous avons décidé de doubler le budget que nous y consacrons. » Certains ont regretté que la Ville n'ait pas profité de ce chantier pour enterrer les réseaux. Réponse du ministre chargé des travaux : « Le surcoût est important et l'effort ne peut être fait partout. La rue Barbès sera concernée (en 2023) par l'enfouissement des réseaux secs mais nous ciblons les axes sur lesquels cette intervention est la plus indispensable ». Donc pour les petites rues perpendiculaires qui restent à réhabiliter, mais enfin mises en zone 30, ce n'est pas demain la veille ...

- C'est roulant ! Bon, comme prévu par le nouveau plan de circulation dans le centre-ville historique, discuté « en catimini » par le maire et quelques commerçants, les bagnoles sont de retour en centre-ville depuis début septembre, sauf le samedi après-midi... La ville est sur ce sujet divisée en deux, ceux qui s'en félicitent et les autres... « Parmi ces derniers, il paraît qu'on trouve nombre de conseillers municipaux et même quelques adjoints, en désaccord avec le maire sur cette décision qui renie les promesses électorales d'une coalition pour laquelle nous avons voté, rageait l'autre jour un Berruyer, devant son café matinal, Ils auraient dû menacer de démissionner, voire le faire, pour marquer le coup.» 

- C'est pro ! Suite à la verbalisation d'un cycliste roulant sur le trottoir du boulevard Clémenceau, Hugo Lefelle, a annoncé pour la fin de l'année le début de la mise en deux fois une voie avec bandes vélo dudit boulevard. Chouette ! Pour faire part de cette bonne nouvelle, l'adjoint y est allé d'un propos liminaire se voulant sarcastique : « Comme la mairie est pro-bagnoles (dixit de nombreux militants du vélo) le boulevard sera passé en 2X1... » Pro-bagnoles ? C'est sûr que le retour des voitures dans le centre historique ne plaide pas contre cette affirmation ...

- C'est cher ! Beaucoup de réactions sur la réseaux suite à la réception de la feuille d'imposition des impôts fonciers qui ont fortement augmenté pour beaucoup de foyers. Les élus berruyers n'ont pas manqué de rappeler que cette hausse n'était pas dû à celle des taux de la Ville mais à une augmentation de deux points du taux de la taxe sur les ordures ménagères, laquelle est du ressort de Bourges Plus. Résultat : un augmentation de 23,7% de la taxe d'enlèvement  des ordures ménagères ... « En avril, l'agglomération avait annoncé que cela représenterait, en moyenne, une augmentation de 35 euros par foyer et par an, commente un riverain de la rue Barbès. Moi j'en suis à 80 euros ... et je vis dans bien moins de cent mètres-carrés. »

-  C'est déchet ! La déchèterie des Danjons a fermé ses portes le 2 octobre. Plus tôt que prévu. Pour permettre l'agrandissement de l'usine voisine.  Il faudra dorénavant se rendre aux Quatre Vents, très loin pour les quartiers sud, où à Saint-Doulchard, au rond-point de Berry-Bouy... Sur FB, la patronne de l'Agglo a expliqué que cette déchèterie des Donjons   n'était plus au niveau requis et que son enclavement interdit toute mis en norme ». Irène Félix ajoutant « travailler pour ouvrir un nouveau site qui devra être « près de chez vous et loin de chez vous » ...  Jolie formule ! Ouverture annoncée pour fin ... 2023. La gazette nous apprend que ce sera probablement entre la route de Nevers et les Donjons, c'est vaste, mais que le site de l'aéroport a quant à lui été définitivement abandonné... tout comme celui de l'échangeur de l'autoroute dont il fut question en ... mars. 

- C'est douloureux ! On termine avec quelques mots sur le dernier conseil municipal au cours duquel il fut beaucoup question de ... pognon ! Le maire, comme son Grand Agentier, Joël Allain, tirant la sonnette d'alarme à propos des finances de la ville et réitérant la demande de la Ville auprès de l'État pour que des aides substantielles soient distribuées afin de compenser l'inflation et la hausse des prix de l'énergie ainsi que celle du point indice des fonctionnaires ... Le budget définitif sera voté en mars. Ne voulant pas recourir à la hausse des impôts ni augmenter la dette, laquelle est déjà colossale... le maire à prévenu : « Si rien n'est tranché d'ici mars 2023 il y aura des choix à faire et ce ne sera pas de gaité de cœur... » Beaucoup de projets risquent de passer à la trappe et notamment celui du couvent des Augustin que les Berruyers connaissent mieux sous le nom de la salle Calvin, pour lequel l'appel a projets a été jugé « infructueux ». 

- C'est footeux ! Il faudra faire des choix ... Mais le projet de doter la ville d'un grand club de football, n'est pas remis en cause. Pendant le conseil deux élus de l'opposition, Philippe Mercier, Ludwig Speter-Lejeune, ont dénoncé « l’investissement massif concentré sur un seul club de la ville » le Bourges Foot 18, dont les résultats sont pour le moins ... mitigés en ce début de saison. Mais qui devrait bénéficier, à terme, d'un stade Jacques-Rimbault rénové pour la modique somme de six millions d'euros. « C'est trop » ont lancé les duettistes de l'opposition... Ce à quoi le ministre chargé des travaux, qui fut un temps président du Bourges Foot, a répondu qu'il s'agissait « d'un choix revendiqué »... Balle au centre ! 

C'est tout pour aujourd'hui. Mais c'est déjà pas mal...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Bonjour,<br /> J'adore lire les commentaires de Bourges - Bazar. Le BR que je respecte, ne nous informe pas sur les problèmes du quotidien. Pour les cyclistes (les vrais) c'est galère et dangereux sur les "grands" boulevards.<br /> Verbalisation d'un cycliste ? Une vraie piste cyclable avec des protections est préférable à une bande, peinte au sol et qui s'efface en quelques temps. Les arrêts ou stationnements sur ces mêmes bandes ne sont jamais verbalisés. Idem pour les véhicules qui restent plusieurs jours hors stationnement en hyper-centre-ville.<br /> La circulation rue Moyenne...? régulièrement un véhicule prend celle-ci en contre-sens (borne baissée) et se retrouve perdu au niveau de la rue Coursarlon. <br /> Les Commerçants, rue Moyenne, doivent être contents de voir quelques autos passer dans leur rue. Nous les Riverains....NON ! Bientôt, il n'y en aura plus (autos) à cause de la pénurie de carburant.<br /> Pour les ordures ménagères ? Les Rippeurs font un excellent travail, la Municipalité devrait les augmenter<br /> en piochant dans les 23 % de hausse.<br /> Bon courage dans vos recherches.<br /> N.58
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents