Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Les marais au fil des coulants, une suite ...

Publié par Alain Fourgeot sur 17 Octobre 2022, 16:13pm

Catégories : #Marais de Bourges

Les marais au fil des coulants, une suite ...

 Épisode trois ... Alors que la Ville a lancé une grande concertation sur les marais classés de l'Yèvre et de la Voiselle et des Assises dédiées qui se poursuivent ...

- C'est faucardé ! Tiens, une faucardeuse stationnée quai des Échalotes ! (photo ci-dessous). Elle appartient à la Ville et fauche donc les herbes et particulièrement la jussie et la myriophyle , ces plantes de plus en plus invasive qui asphyxient les coulants et courent dorénavant sur l'Yèvre et le Langis, dans les marais du haut. L'engin, en activité depuis la semaine dernière, fauche... Mais pas partout. Où ? Le long des allées, première, deuxième et troisième et sur la rive gauche de l'Yèvre, c'est à dire les bords des propriétés de la Ville. Et que là. Ailleurs, c'est à la charge des riverains même quand les coulants sont tellement larges qu'il faudrait mettre des rallonges aux griffes ! Ce qui met en rogne Michel Melin, le président de Patrimoine Marais. « Madame Menguy, l'adjointe verte, a fait savoir notamment que l'arrachage de la jussie dans les deux grands coulants était à la charge des maraîchers, il est hors de question pour elle, que la Ville le fasse... » Domaine privé, domaine public ! Le dialogue de mal-entendants se poursuit ! Pour tenter d'enrayer la progression des plantes invasives, les deux associations (AMB et Patrimoine Marais) organisent régulièrement des matinées d'arrachage mais cela est loin d'être suffisant. Sûr qu'il serait judicieux que la faucardeuse passe notamment autour des parcelles laissées à l'abandon. 

Les marais au fil des coulants, une suite ...
- C'est malveillant ! Jour et nuit, les actes de malveillance sont légion dans les marais. Cabanes visitées, portes et clôtures défoncées, dépôts sauvage d'ordures... La liste pourrait être longue. Dernièrement, une barque a été détachée de son embarcadère et laissée à l'abandon sur l'Yèvre  une autre, tirée sur la berge par son propriétaire pour être réparée, a été remise à l'eau. Les deux barques ont été retrouvées coincées contre les Quatre Pelles...
 
- C'est encombrant ! Ci-dessous une photo de branchages entassées au bout du chemin des Ribauds, sur la petite place, au bord de la Voiselle... Le maraîcher qui les a déposés là espère probablement que la Ville va les ramasser ?  Rien n'est moins sûr... Sont-ils là en attente de la broyeuse ou pour protester contre la suppression, par la municipalité, de la dérogation au brûlage ? C'est une question.
À propos du broyage et du brûlage, les résultats du sondage express demandé par la Ville aux deux associations, ont confirmé que les maraîchers étaient majoritairement (deux tiers, un tiers) opposés au broyage payant et qu'ils demandaient le retour de l'autorisation de brûler sur une période donnée voire à des dates fixes. La mairie a pris acte de ces résultats. Elle a par ailleurs saisie l'ARS (Agence régionale de la santé) qui aurait donné un accord de principe sur un cahier des charges « pour engager une étude sur une éventuelle dérogation de trois ans » afin de permettre la remise en état des parcelles dans les marais d'en-haut et donc donner une autorisation de brûlage dans le courant 2023... En attendant la décision, des bennes seront à nouveau installées ponctuellement sur les places stratégiques des marais. On en recause...
C'est tout pour aujourd'hui ...
Les marais au fil des coulants, une suite ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Efficacité de Bourges Bazar et de la ville ..............Cet ap midi camion benne de la ville, qui en enlevé les<br /> branchages .info pour les assises des marais ,pour le mode de gouvernance ,il parait que l ' ASA ,n 'est plus à l'ordre du jour ! attendons la suite ,c 'est ce qui a divisé les maraichers en 1998 !
Répondre
J
Bonsoir,<br /> <br /> Pour le brûlage, vous êtes optimistes en disant 2023 !! vu la lenteur d'escargot de l'administration, je dirai 2024 au mieux. En attendant, les monticules de branchages commencent à "fleurir" un peu partout.<br /> Si les maraîchers attendent un hypothétique ramassage, ce sera dans une autre vie peut-être mais sûrement pas dans celle là !
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents