Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Première pierre pour Avaricum !

Publié par Alain Fourgeot sur 6 Janvier 2013, 19:27pm

Catégories : #avaricum. urbanisme. commercants.

Première pierre pour Avaricum !

C'est pour bientôt ! Voilà maintenant onze ans que certains l’attendent… Le nouvel Avaricum devrait (il est prudent d’utiliser ce temps) être sorti de terre dans les deux années à venir. Ce qui, au final, fera treize…Ne pas croire au chat noir ! Si je compte bien, nous serons fin 2014, voire début 2015, donc après les élections municipales, prévues pour mars 2014… Ce n’est sûrement pas ce qui était prévu au départ.

Le début des vrais travaux de construction est annoncé pour le 15 janvier et la pose de la première pierre pour le 28 janvier « à midi », précise l’adjoint aux travaux dans la presse locale. On en sait aussi un peu plus sur les commerces qui devraient s’installer dans le futur centre, censé « sauver » le petit commerce de l’hyper centre berruyer : Zara, Foot Locker, New Yorker, Marionnaud, Johann L, Monoprix… qui revient plus de trente ans après avoir fermé son magasin de la rue Moyenne.

A l’heure où le e-commerce connaît un boum incontestable, au point où certains propriétaires de magasin(s) franchisé(s) s’interrogent eux-mêmes sur l’avenir de leur(s) boutique(s), on se demande à quelle sauce sera mangé ce nouveau centre. Pour le reste, souhaitons qu'Avaricum ne devienne pas la troisième verrue de la ville, après le Prado et les Jacobins dont on ne dira jamais assez qu’ils sont les grandes erreurs urbanistiques des municipalités communistes qui ont dirigé la ville jusqu’en 1995 … Mais rien n'est moins sûr.

Suite. Dans un post sur Facebook (27 février), Irène Félix écrit : « Quant aux fouilles, chacun le sait, elles ont servi de diversion pour éviter à Lepeltier de perdre la face en n'obtenant pas l'autorisation de creuser au titre de la loi sur l'eau, autorisation qui n'a jamais été accordée ». Quelqu'un l'a écrit un jour quelque part, ça ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Franck Mussio 22/02/2013 19:12

Alain je vous répond avec des arguments je l'espère convaincant. La réponse est un peu longue, j'ai néenmoins tenté de synthétiser.
Je tient à vous préciser que je suis un actif du vélo et un pro centre ville, comme vous certainement.

Dans le commerce, il y une théorie simple, plus vous avez de magasin à un endroit, plus cette endroit est attractif commercialement et grandit en terme de nombre de commerce.
Prenons localement deux exemples, celui de la route d'Orléans et celui des Jacobins.
Avant un magasin qui voulait s'installer en périphérie de Bourges allé plutôt route de la Charité car la route d'Orléans était peu attractive. Et puis il a commencé à venir s'y installer des commerces et plus il y avait de commerces, plus d'autres venaient. Maintenant elle est largment concurrentiel de la route de la Charité (qui elle aussi à attirer d'autres magasins).
Par contre l'espace commerciale des Jacobins (du fait d'une mauvaise conception) n'a jamais été vraiment plein commercialement et ne le sera jamais car aucun commerce ne voudrait s'y installer.

Vous avez également la théorie de la locomotive commerciale, c'est à dire que certain magasin du fait de leur notoriété attire une clientèle nombreuse qui du coup va aller sur les autres commerces.
Ce phénomène s'observe particulièrement sur les centres commerciaux. Un centre commercial réussi si et seulement il aura des locomotives commerciales, d'ailleur il les inscrit toujours sur sa façade extérieur afin de faire venir les clients.
A Bourges la FNAC et HM joue actuellement ce rôle de locomotive commerciale et Bourges vis à vis d'offre ville de zone de chalandise équivalente a un centre qui fonctionne plutôt bien. Pourtant quand elle est venu, la plupart des berruyers y étaient hostile prétextant d'une mort du centre ville (le Berrichon est vraiment méfiant et conservateur).
Par contre pour la rue d'Auron manque cette fameuse locomotive et du coup ne vient dans cette rue que quelque personne qui veulent vraiment aller dans certain magasin, donc de ce fait ce n'est pas une rue N°1 et elle a du mal à tenir (elle se débrouille néanmoins pas si mal, du fait d'une offre différente et spécialisé, beaucoup de ville ont perdut ce type de rue).

Concernant les zones commerciales en centre ville avec la présence de la bagnole.Voilà deux exemples.
Récement j'ai put visiter deux pays totalement différent commercialement, l'Angletterre et la Slovénie. Le premier n'a pas hésiter à installer d'immense centre commerciaux en centre ville (tout en bloquant l'installation de magasins dans sa périphérie) avec de très gros parking à voiture. L'autre à piétonniser son centre ville, fait de jolies aménagements cyclables mais a permit l'installation de très nombreux rétail park ayant des locomotives commerciales (souvent HetM et New Yorker) a sa périphérie. Que se passe t il quand on observe ces deux pays ?
En Slovénie, le centre ville est certes agréable et jolie, mais il est vide à part quelque piétons et vélos, c'est une ville musée.
En Angletterre, le centre ville est fortement agréable, il y a un monde fous dans des rues piétonnes, il y a de nombreux vélo aux stationnements vélo, les gares routières et gare sont fortement utilisé (souvent proche de l'hyper). Malgrés les grands magasins, il y a de nombreux petits autours et le centre ville commerçant est très étendus. Certes il y a quelque avenue encombrés de bagnole et des parkings aériens pas toujours esthétique. Cette constatation on la retrouve autant dans des villes détruite à la seconde mondiale que dans des villes historiques et jolies (comme York, Bath ou Canterbury).

Alain il ne faut pas rêver, nos concitoyens n'utiliseront jamais le vélo ou le bus à 100 pour cent, alors autant avoir les magasins en centre ville afin de permettre au plus grand nombre de lacher sa bagnole.
Il vaut mieux au CV,10% de vélo, 20% de bus ou de train, 30% de piéton et 40% de bagnole q'un CV mort avec que quelque vélo et piéton et quasiment 100% de bagnole en périphérie.

Ne nous trompons pas de combat, l'ennemis du centre ville c'est internet et la périphérie, on pourra soit le rendre sans voiture (comme la Slovénie) soit tout voiture (comme les USA), tant que nous aurons ces zones périphériques, le centre ville sera foutue.

Cela va peut être vous choquer mais j'aurais préférer un parking d'Avaricum avec 1500 places et un centre commerciale de 30000 mètres carré afin de pouvoir tuer les deux zones commerciales extérieurs et de rendre une grosse partie du centre ville piéton. Là nous aurions plus de vélo sur l'agglomération, c'est certain.

Merci de cette longue lecture.

Alain Fourgeot 23/02/2013 17:52

Merci pour ce débat... Je ne répondrai pas à tout cela dans le détail mais deux remarques : je pourrais vous citer d'autres exemples de centres actifs et fréquentés, notamment en Italie, en Allemagne, ou le piéton et le vélo et le "petit" commerce sont rois; les centres des périphéries existent dans toutes les villes dont les entrées sont aujourd'hui défigurées, et on ne va pas les faire disparaître de si tôt. C'est en imaginant des offres différentes d'animation qu'on sauvera les centres... Merci de suivre Bourges-Bazar.

Franck Mussio 23/02/2013 17:26

En effet pour avoir un centre ville actif, il ne suffit pas forcément de grands magasins et de centres commerciaux, l'Italie en est le bon exemple (pour l'Allemagne, les quelques centre ville que j'ai visité : Dresden, Nuremberg ou Karlsruhe, j'y ai vue surtout des grands magasins et des centres commerciaux).
Par contre une constante des villes qui ont un centre actif, c'est la périphérie commerciale réduite au minimum et une certaine densité de la ville.
En France, rare sont les villes qui maitrisent leur périphérie commerciale et Bourges n'échappe pas à la règle (cela est en partout la faute du morcellement communal).
Par exemple La Rochelle limite au maximum l'implantation commerciale à la périphérie et c'est vrai qu'elle a un centre actif seuleument avec de petites surfaces commerciales.
Toutefois, à la différence de Bourges, son centre n'offre pas vraiment la possibilité de grande surface commerciale, elle a de nombreux touristes et d'étudiants et malgré son image d'écolo, elle a quand même construit de très grand parking voiture aux pourtour du centre.
Vous connaissez certainement Bourges mieux que moi et vous savez que la ville est peu dense, qu'elle n'a pas beaucoup d'édutiants et de touristes et surtout que les communes périphériques qui ont les zones commerciales ne se préoccupent pas du tout de savoir si l'arrivée de nouveaux commerces sur leurs territoires aura un impact sur le centre ville.
Il n'ya qu'a voir la volonté obstiné de Saint Doulchard de vouloir faire un rétail park ou du rachat de l'ancienne imprimerie Tardy par Saint Germain afin d'y implanter de nouveaux commerces.
Alors si le maire n'avait pas été obstiné à vouloir faire Avaricum (c'est bien la seul chose a peu près bien qu'il ait fait), ces magasin qui attirent les foules comme Zara, Monoprix ou New Yorker (ce n'est pas mon cas comme vous certainement) ne seraient pas venue ou pire serait allé en périphérie et là vous auriez pu constater la mort certaine du centre car du coup des franchises du centre seraient allé en périphérie (ce phénoméne de déplacement s'observera entre les rues du centre actuel et Avaricum, laissant certainement quelque emplacement vide au centre).
Quand à la rue d'Auron, seul rue de non franchise, qu'il y est Avaricum ou pas, cela ne doit pas changer grand chose. En tout cas on observe l'arrivé de nouveau magasin dans sa partie piétonne et ce phénomène est plutôt encourageant.

Franck Mussio 21/02/2013 21:19

Avaricum n'est pas fait comme le Prado et les Jacobins, il a plus de chance de réussite que ces deux endrois commerciaux. Encore que le Prado peut être amélioré en déplacant la gare routière (qui ne sert à rien) afin d'agrandir le Leclerc. Car il risque d'y avoir un Leclerc à jours à l'Ouest de Bourges qui fera péricliter celui du centre. Les gens l'aiment ce Leclerc mais lui reproche sa trop petite taille. Les Jacobins, il faut avouer que c'est irratrapable. Avaricum devrait mieux réussir même si à l'ouverture il y aura forcément des espaces vides (toutes les dernieres ouvertures de centre commerciaux en France ne sont jamais remplie en totalité). Mais il faut bien se dire une chose si ce centre commeciale ne se faisait pas la plupart des boutiques qui l'occuperont auraient été en périphérie et là pour le coup le centre ville aurait forcément périclité. C'est un moindre mal de l'avoir au centre.

Alain Fourgeot 22/02/2013 09:28

Une quarantaine de boutiques vides à Bourges ! Dix-sept rien que dans la rue d'Auron ! Et vous pensez que c'est une zone commerciale supplémentaire qui va sauver le centre envahi par les bagnoles ! Ce n'est pas mon point de vue...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents