Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Sous l'austérité, ben oui, la plage !

Publié par Alain Fourgeot sur 30 Décembre 2015, 08:21am

Catégories : #Politique.

Sous l'austérité, ben oui, la plage !

C'EST L'AVENIR ! Comme vous l'avez lu ici ou là, le président-maire-etc a pris la décision de supprimer la cérémonie des vœux, au nom des « nécessaires économies », il paraît qu'il va ainsi économiser 20.000 euros. Il s'est donc, comme promis, adressé aux Berruyers via le journal municipal, les Nouvelles de Bourges, dont le dernier numéro vient d'être distribué dans toutes les boîtes à lettres en guise de carte de vœux. Je ne reviens pas sur la malheureuse phrase concernant le terrorisme *, elle a fait le bonheur des réseaux sociaux, pour m'attarder un peu sur le contenu de cette déclaration dans laquelle le PM-etc annonce que 2016 sera une « année blanche » côté investissements. « Nous terminerons ce qui a été commencé mais ne lancerons aucune construction nouvelle », écrit-il. Ce qui veut dire quoi ?

Vous pensez à la Maison de la Culture** ? Ben oui. Le PM-etc n'en dit pas un mot, pas un seul, oui, oui, pas un seul ... dans les trois longues pages de ce qui devait être son discours... Nous terminerons ce qui a été commencé ? Mais encore ? Le chantier de la MCB a-t-il commencé ? On vous le demande. Oui, si l'on considère que la destruction catastrophique de la Macu historique fait partie de ce chantier. Non, si l'on considère que les travaux n'ont pas encore été entrepris sur le nouveau site. Où les arbres sont toujours debout ! L'art de manier la litote ?Pour dire en douceur que le chantier de la MCB2, comme ils disent, était repoussé aux calendes grecques voire complètement abandonné...

Pour le reste, l'élu UDI rappelle qu'il a été maire adjoint, ministre des travaux de l'ex, ente 2008 et 2014 et qu'il « assume les choix retenus » dans cette période où la ville a beaucoup investi. « Le contexte était très favorable, les plans de financement assurés, nous savions où nous allions » écrit-il... Ah bon ! Dans le mur ! Déjà à l'époque, certains avaient tiré la sonnette d'alarme considérant que les lancements concomitants de nombreux chantiers allaient mettre à mal les finances de la ville. Rappelons-les : le nouveau Palais des Sports, la Halle au Blé, Avaricum, le Centre nautique, pour les plus gros. Et la Maison de la Culture, dont l'élu ne parle donc pas... « Certains de ces investissements auraient dû être portés par l'agglomération puisqu'ils ont vocation à être utilisés par une population qui habite bien au-delà des limites de Bourges », poursuit le maire. Certes, mais il eût peut-être été préférable de régler le problème avant... La faute aux élus de l'agglo, donc, et à la baisse des dotations de l'État, évidemment. Voilà pourquoi « il manque plusieurs millions d'euros pour boucler le budget »...Et on les trouvera où ? Dans des économies de fonctionnement. Et aussi, plus sûrement, dans une seconde et lourde augmentation des impôts locaux ? Mais là, pas un mot. Les temps sont aux rêves pas aux cauchemars...

Des rêves ? Non, des projets ... Oui, oui, tout de même, la ville va lancer en 2016 quelques « réalisations plus modestes ou moins onéreuses comme la réalisation d'une zone de loisirs au Val d'Auron, à côté de la base de voile. Dotée d'une plage de sable, de jeux pour enfants, d'un terrain de pétanque, d'un beach volley, elle vous permettra de vous détendre en famille dès le mois de mai, en attendant la baignade qui est programmée dans les deux ans à venir », promet le président-maire-etc. La baignade ? Des ablutions façon Gange, vu la couleur de l'eau ! On devrait plutôt y construire des ghats comme à Bénarès et y organiser des pélerinages, ça ferait rentrer des devises... Sinon, deux ans pour rendre l'eau fréquentable et transformer le lac d'Auron en Grande Bleue, ça c'est du lourd !

Bonne année à tous !

* « La lutte contre le terrorisme islamique est désormais engagée sur notre sol. ELLE peut frapper chacun d'entre nous, nos familles, nos amis.»

** A propos de la Maison de la Culture, la presse rapporte ce propos de la désormais ex-préfète du Cher, tenu lors de son pot de départ : « L’État a toujours la volonté affirmée d’une nouvelle Maison de la Culture à Bourges. C’est une nécessité pour la ville. Une rénovation de l’ancienne est plus coûteuse et moins adaptée.» Propos contestés sur certains sur les réseaux sociaux. En fait, elle les auraient tenus non pas pendant son discours mais plus tard, dans une conversation avec les journalistes... Ce qui aurait pu et du être signalé dans l'article.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents