Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Dans les marais, l'Yèvre va -t-elle disparaître ?

Publié par Alain Fourgeot sur 22 Septembre 2019, 10:49am

Catégories : #Environnement. Marais.

Dans les marais, l'Yèvre va -t-elle disparaître ?

C'EST SEC, BIS ! Du jamais vu dans les marais ! Quoi de neuf depuis ce post ? L'Yèvre a encore baissé. Elle descend tous les jours, de quelques millimètres.  Dans les marais du haut, seules les parcelles situées au bord de la rivière sont encore accessibles. Pour combien de temps si rien n'est fait en amont ? 

La semaine dernière, suite à sa demande, une délégation de l'Association des maraîchers de Bourges a été reçue à la préfecture. L'AMB a affiché le compte-rendu de la réunion sur ces panneaux d'informations. Je vous en livre ici un condensé : « Les marais du haut (baisse de l'eau d'environ un mètre sont "en situation de catastrophe naturelle" alors que les marais du bas continuent d'être alimentés presque normalement (voir le niveau des Près-Fichaux). La sécheresse n'est plus responsable de cet état. C'est, comme le souligne un rapport récent du Sivy *, des fuites importantes de l'Yèvre vers le canal de dessèchement (ces fuites avaient été remarquées il y a dix ans lors qu'une visite de la partie amont de l'Yèvre par une délégation de l'AMB). On parle aujourd'hui d'une de ces fuites de l'ordre de vingt litres/seconde, constatée encore tout récemment (auxquelles il faut rajouter une fuite au barrage des Quatre Pelles d'environ quatre litres par minute, ce qui représente six mètres cubes par jour.** (...) Sans travaux immédiats on n'est pas près de voir l'Yèvre retrouver son niveau normal. Soulignons que l'assèchement des marais du haut interdit à une majorité des maraîchers de se rendre sur leur parcelle, sans oublier les méfaits sur la faune et la flore. Le directeur de la DDT*** s'est engagé à voir rapidement le Sivy pour juger de l'importance des travaux. Il est urgent d'agir ! (...) Nous avons souligné qu'il serait bon d'entreprendre des travaux rapidement, avant l'arrivée de la pluie, si elle arrive, afin de colmater les brèches actuelles visibles de long de l'Yèvre vers le canal de dessèchement. »

Voilà . On se demande tout de même pourquoi le Sivy**** n'est pas intervenu plus tôt, avant d'être interpellé par la DDT et les maraîchers. D'autant que ces problèmes de fuites sont connus depuis des lustres.  Maintenant ça urge**** !

* Syndicat intercommunal de la vallée de l'Yèvre.

** L'ensemble des marais classés est alimenté à 99% par l'Yèvre. 

*** Direction départementale des territoires.

**** Le Sivy a expliqué à la gazette que, « depuis un an, une étude est en cours pour déterminer les problèmes et les solutions à apporter à la portion de l’Yèvre au niveau des marais de Bourges.» Un an ! Pour en arriver à ce résultat ! 

**** Michel Melin, le président de Patrimoine Marais précise, dans un commentaire sur FB que les travaux en amont débuteront « à la fin de l'étude en cours et sous réserve des financements ... en 2022 » . « D'ici là, ajoute-t-il, il y aura beaucoup de vase dans les coulants ! »

- L'Yèvre donne naissance à l'Yèvrette qui se partage en deux au moulin Bâton pour créer la Voiselle qui reçoit l'eau du canal de dessèchement qui provient de l'Yèvre, fuites ou trop plein.  Les fuites se situent en aval du barrage D qui lui, laisse passer l'eau dans le grand canal de dessèchement.

- L'Yèvre donne naissance à l'Yèvrette qui se partage en deux au moulin Bâton pour créer la Voiselle qui reçoit l'eau du canal de dessèchement qui provient de l'Yèvre, fuites ou trop plein. Les fuites se situent en aval du barrage D qui lui, laisse passer l'eau dans le grand canal de dessèchement.

- La grande majorité des maraîchers ne peuvent plus accéder à leurs parcelles, à cause du dessèchement des coulants. Et beaucoup de plates reposent aujourd'hui sur la vase et les cailloux...

- La grande majorité des maraîchers ne peuvent plus accéder à leurs parcelles, à cause du dessèchement des coulants. Et beaucoup de plates reposent aujourd'hui sur la vase et les cailloux...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Suite à la réunion du SIVY.du 18 Septembre au Moulin de Voiselle, faisant le point sur l'étude de restauration de la continuité de l'Yèvre Médian en cours et à propos des différents ouvrages amont dont la plupart sont aujourd'hui obsolètes ( et toujours régis par le code Napoléon ! )d'ou les problêmes d'assecs de nos marais on nous indique que la période des travaux envisagés serait l'année 2022 !..après avoir trouvé les financements ( durée des travaux 1 an environ )...à suivre de près !
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents