Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Une passerelle peut en cacher une autre ...

Publié par Alain Fourgeot sur 27 Septembre 2015, 09:32am

Catégories : #Aménagement. Transports

Une passerelle peut en cacher une autre ...

COMMENT ÇA MARCHE ? Bon alors, on recause des passerelles ! Vous avez probablement lu/appris que le tribunal administratif d’Orléans (Loiret) vient de condamner cinq entreprises à verser à la communauté d’agglomération Bourges Plus la somme de 235.800 euros en raison du dysfonctionnement des deux ascenseurs de la passerelle de la gare de Bourges permettant d’accéder ou de quitter les quais.

« En 2010, année où les quatre ascenseurs de cette passerelle appartenant à Bourges Plus devaient être mis en service, la SNCF s’est aperçue que les deux ascenseurs du milieu n’étaient pas étanches. Bourges Plus a donc décidé d’attaquer en justice.» Et voilà le résultat, 235.000 euros dans l'escarcelle de Bourges Plus, propriétaire de la passerelle. Qui a donc décidé d'investir cette somme pour entreprendre des travaux de réparation dès le début de l'année prochaine. Super ! Mais qu'en est-il des deux autres ascenseurs, régulièrement en panne et qui n'ont pas fonctionné plusieurs mois durant ? Voir les épisodes précédents...

Pour l'heure, je veux dire dimanche matin, ils fonctionnaient... A l'intérieur, papier gras, flaque de... Flotte ? Pisse ? Vu l'odeur ... Et qu'en est-il de la seconde passerelle, celle qui enjambe la voie ferrée au bout de l'avenue Marx-Dormoy ? L'ascenseur nord semblait fonctionner mais son petit frère sudiste est en panne depuis belle lurette. « Dès que nous le réparons, il est de nouveau vandalisé » explique le monsieur-directeur chargé du dossier à Bourges Plus... La ville a, du coup, prévu d'installer des caméras pour « dissuader ou retrouver les casseurs.*» « Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, des caméras filmeront les moindres faits et gestes sur deux sites du centre-ville connus pour être, au grand dam des personnes à mobilité réduite, la cible régulière de vandales : les passerelles de la gare et de l'avenue Marx-Dormoy. Pas question cette fois de fixer ces caméras sur des candélabres. Elles seront, surprise sur prise, positionnées derrière les vitres des ascenseurs implantés au Sud et au Nord des voies ferrées », explique le quotidien local. Qui ne nous dit pas quand. En attendant, aux marches, citoyen, si tu peux !

Sinon, pour régler tous ces problèmes, le président-maire-etc pourrait peut-être transformer les deux passerelles en parc d'attractions. Des échelles de bois, des cordes à nœuds , des tyroliennes au dessus des voies ! Voilà qui ferait marrer tout le monde et à 20 euros l'entrée ferait rentrer du pognon dans les caisses de la ville pour compenser la baisse des dotations d'État !...

* Une caméra pour dissuader ou retrouver les vandales et les voleurs de barques chemin de Caraqui, c'est exactement ce que souhaitent les syndicats de maraîchers. Qui ont pour l'instant reçu ... une fin de non-recevoir de la ville...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents