Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bourges-Bazar

Bourges-Bazar

Des mots, des photos, des infos ... par Alain Fourgeot


Il y a eu tout ça, mais je n'étais pas là...

Publié par Alain Fourgeot sur 2 Mars 2016, 18:52pm

Catégories : #Maison de la Culture.

Il y a eu tout ça, mais je n'étais pas là...

C'EST CULTUREL ! Bourges-Bazar était donc en vagabondage ailleurs... Un seul post en un mois et demi, parce qu'il le valait bien, à propos de la réunion * sur les finances de la ville, organisée par le PM-etc qui avait invité comme clown blanc une sommité du journalisme économique, payé 5.000 euros pour un ménage de moins de deux heures... A part ça ? Pas grand chose à dire vrai, si j'en crois les journaux que j'ai feuilletés en rentrant et les réseaux que j'ai suivis un peu de loin...

J'ai retenu quoi ? Qu'à propos des économies qu'il veut réaliser pour remettre à niveau des finances qu'il dit exsangues, le PM-etc ne lésine pas, ni sur la communication ni sur les coupes sombres. La communication est évidemment passée par la télévision, avec un long reportage, treize minutes, très complaisant sur la chaîne régionale... Mais aussi par un Spécial finances des Nouvelles de Bourges, distribuées dans les boites à lettres.

Côté coupes sombres, là, on est gâtés ! Après avoir rayé du calendrier culturel le Festival du film écologique, la Biennale d'art, après avoir fermé Robinson et l'animalerie du muséum, coupé les robinets des fontaines et notamment celle de la gare, supprimé les vœux, voilà qu'il éteint les feux d'artifice de fin d'année et qu'il réduit l'éclairage public, qu'il veut raser une partie du Hameau de la fraternité, détruit par un incendie l'an dernier, qu'il repousse à novembre prochain le curage des marais, qu'il annule la construction d'une crèche dans la quartier des Marronniers... Qu'il réduit un Été à Bourges et demande aux comédiens qui animaient les visites guidées d'aller se déshabiller ! Enfin, il annonce qu'une réflexion vient d'être lancée sur le devenir du golf municipal, dont les adhésions et les green-fees sont parmi les moins chers de France. De là à ce qu'il soit vendu au privé, il n'y a qu'un pas que la ministre locale des sports ne manque pas d'envisager...

Quoi d'autre, pendant que je n'étais pas là ? L'annonce surprise du départ de Céline Dumerc, la capitaine du Bourges Basket. Merci à elle de nous avoir donné tant de bonheur. Elle rejoint Basket Landes pour y achever une incroyable carrière. Et puis, pour les fétichistes, il y a eu, en mairie, cette distribution ( la vente ? Je n'ai pas bien compris) des morceaux du parquet de l'ancien Prado. À encadrer dans son salon ?

Et cette information aussi : la population de Bourges a un peu augmenté, passant de 68.747 habitants à 69.262 soit 523 habitants de plus en un an selon l'Insee. Est-ce que les dotations de l'État vont pour autant augmenter ?

Enfin, il a été beaucoup question, évidemment, de la Maison de la Culture, après la divulgation d'une lettre de l'ancienne ministre de la Culture, Fleur... Courrier adressé à la patronne de l'opposition socialiste locale, qui rêve de prendre la place du calife aux prochaines municipales. Elle dit quoi cette lettre ? En deux mots que l'État ne subventionnera pas une éventuelle réhabilitation de la Macu historique et donc que le seul projet qui vaille est celui de la MCB2 à construire place Séraucourt. Voilà ...Début des travaux ?

Maintenant reste quelques questions en suspens. L'élue PS avait écrit à la ministre en mai 2015 et n'a reçu la réponse qu'en décembre de la même année. Mais pourquoi ne l'a-t-elle pas diffusée dès réception ? Avant que la presse ne révèle cet échange de courrier. Lisez son blog, vous verrez que ses explications sont pour le moins un brin alambiquées...

Évidemment, les réactions n'ont pas manqué. Satisfaction du côté du collectif Pour l'avenir de la MCB, incompréhension pour le Collectif Luttes Séraucourt (je n'ai pas accès au lien) qui annonce dans la presse que le combat continue...Des échanges un peu musclés sur les réseaux entre les pro et les anti...

Quant aux arbres, chers lecteurs, ils sont pour l'heure toujours debout, voilà... Et tout le monde est dans l'attente du recours déposé par leurs défenseurs. Quant à la pétition en ligne lancée sur le site de la ville, elle montre que 72% des participants veulent une nouvelle Maison de la Culture. Valeur du sondage ?

Bon, voilà, c'est tout pour aujourd'hui... Il fait un temps de mousson en plus froid... La ville semble dans une étonnante léthargie. Pendant une balade, entre deux averses, je suis tombé sur de nouvelles devantures de magasins annonçant des cessations d'activités et des fonds de commerce à vendre, notamment en haut de la rue d'Auron... Les trottoirs sont toujours envahis par les bagnoles dans les faubourgs, l'eau monte et descend, comme une marée, dans les marais, la cathédrale est toujours debout ... Il y a des jonquilles, des violettes et les abricotiers sont en fleurs... Le printemps des saisons va très bientôt être là. Et celui de la chanson -programme ici- va fêter sa quarantième édition...Et, on espère que, contrairement à ce qu'écrit l'encyclopédiste de mauvais augure sur son blog, il n'est pas en sursis...

* À propos des finances de la ville et de cette fumeuse fameuse réunion, lire les papiers de l'Agitateur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emile DUPYUS 10/03/2016 13:54

Vous dites un des golfs le moins cher de France.OK; mais depuis 25 ans, un des moins bien entretenu...Un golf qui "occupe" 6 jardiniers. Moyenne nationale 3 jardiniers!!!! un golf qui ferme un jour par semaine et qui ouvre le matin à 8 h même en été. ( ha les 35 heures. ) un golf qui ne possède pas de green-feeter. Bon j'arrête là, la liste pourrait être encore longue.Alors oui à une gestion privée du Golf à Bourges.

Emile DUPYUS 10/03/2016 23:31

Je connais grand nombre de pratiquants,pour ne pas dire la majorité, qui en ont assez des conditions de jeu rencontrées à Bourges. Le golf de bourges est un golf de proximité, et si vous pratiquez d'autres golf de la région ou d'ailleurs vos frais de route annuels sont a coup sûr supérieur à une cotisation doublée ou triplée. Bon swing.

Alain Fourgeot 10/03/2016 16:50

Si vous êtes prêt à payer le double voir le triple le prix de l'adhésion et le green-fee, tant mieux pour vous... Je ne suis pas sûr que ce soit le cas pour nombre de pratiquants berruyers qui se sont mis au golf ici parce qu'ils pouvaient se le permettre financièrement... De mon côté, il y a très longtemps que je ne fréquente plus ce 18 trous... Merci de suivre Bourges-Bazar.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents